[av_post_meta]

Valérie Tong Cuong & Julie Vasa

Si ce que vous recherchez dans un livre est d’être ému, si vous aimez être bouleversé par le destin de personnages attachants, une lecture indispensable : Par amour, le dernier roman de Valérie Tong Cuong !

Le Havre, juin 1940, une famille fuit les bombes. C’est son histoire  que nous raconte avec brio Valérie Tong Cuong, réalisant le tour de force  d’aborder une période peu connue – le siège du Havre par les Allemands durant la Seconde Guerre mondiale – à travers le regard d’une famille. Si la ville était à leurs mains, les bombes qui l’ont détruite étaient paradoxalement en grande partie celles de nos Alliés, les Anglais. Difficile dans ce contexte d’en vouloir plus aux uns qu’aux autres, éprouvant de survivre quand tout vient à manquer, que la maladie s’installe et que la seule solution de protéger ses enfants est de les éloigner de nous, peut-être à jamais… Quand tout s’effondre autour de soi, que tout ce en quoi nous croyons s’écroule, « que reste-t-il de solide dans nos vies » ? La réponse tient en un mot : l’Amour.

Et c’est bien le moteur de chacun des personnages de l’histoire. Tout le talent de Valérie Tong Cuong réside dans le fait de sensibiliser les lecteurs à cette réalité historique méconnue par le prisme de caractères forts et attachants. Tout comme dans son précédent roman « Pardonnable, impardonnable », chacun des protagonistes de l’histoire en devient le narrateur, imprimant un rythme original au récit et un intérêt particulier : celui de voir un même événement à partir de différents points de vue.

Au-delà de la petite histoire dans la Grande, Valérie Tong Cuong livre dans Par amour une réflexion indispensable quand à nos portes, la guerre gronde toujours et que notre pays s’engage dans des conflits. Il n’y a pas ici de jugement de valeur mais juste un regard sur une réalité, celle des populations civiles qui n’ont rien demandé et qui affrontent le pire pour survivre, allant jusqu’à tout abandonner pour essayer de trouver un issue vitale.

Par amour est de ces livres qui raisonnent longtemps en nous, à des moments où confrontés au pire, il nous faut trouver les ressorts pour avancer. Avec sa plume si sensible, nul doute que Valérie Tong Cuong sait nous inspirer. Et pour conclure, parce que c’est elle qui en parle le mieux : « L’amour se dessine comme le seul élément, la dernière richesse qu’aucun ennemi ne pourrait enlever à ceux qui luttent. Il est le terreau des plus belles récompenses et des plus grandes émotions. Par amour, n’importe quel être humain peut se surpasser. C’est ce que nous révèlent les personnages de ce roman » (Valérie Tong Cuong, www.valerietongcuong.com.)

Par amour, par Valérie Tong Cuong, Éditions Jean-Claude Lattès, Janvier 2017, 416 pages


À propos de l’auteur

Valérie Tong Cuong est née en 1964. Elle a étudié la littérature et les sciences politiques, puis passé huit ans en entreprise avant de se consacrer à l’écriture et à la musique. Ses livres sont traduits dans dix-huit langues.

Par amour, son 11e roman, fait partie de la première sélection du prix Anaïs Nin.