Pascale Rousseau – Mars 2021

photo @Leah Kelley/Pexels

Coup de maître pour le premier roman de cette jeune auteure qui nous emmène dans un milieu français catholique intégriste. Véritable thriller sociologique qu’on ne lâche pas et roman semi-autobiographique. Les délires extrêmes quelles que soient les religions font toujours frémir.

Quelle histoire !

Sixtine est une jeune fille très pieuse. Lors du mariage de l’une de ses amies, elle rencontre Pierre Louis Sue de la Garde qui a les mêmes valeurs qu’elle. Séduisant polytechnicien et catholique pratiquant, elle est sous le charme.   C’est évident, ils sont faits l’un pour l’autre. Bientôt le mariage, finies les études d’histoire de l’art, elle aura de quoi s’occuper avec les nombreux enfants qu’ils auront. Mais rien de ne se passera comme prévu…

Comédienne, Pascale a deux passions : la lecture et la scène.  Elle arpente pour son plus grand plaisir tous les théâtres de Genève et ses environs, toujours prête à partager avec vous ses coups de coeur littéraires.

A mon humble avis…

Avec ce premier roman inspiré de sa propre vie, Maylis Adhémar nous livre un récit bien construit et  rythmé comme un roman policier. J’ai été très touchée en temps que lectrice par ce beau portrait de femme tout en sensibilité avec ses failles et ses ressources.  Sixtine est un personnage attachant qu’on a envie de défendre jusqu’au bout. Avec elle, dans la première partie du livre, j’ai vécu sa descente aux enfers et avec elle dans la seconde partie, je me suis sentie renaître. Car il est bien question de renaissance.

Me concernant, cette plongée au coeur de l’extrémisme catholique m’a fait froid dans le dos. C’est un thème trop peu abordé dans le domaine littéraire et pourtant… de nombreux groupuscules d’extrême-droite, se cachant derrière la religion, expriment leur violence et leur haine au sein des communautés gays ou en marge de la société.

J’espère que ce livre aidera toutes les Sixtine à trouver leur chemin spirituel et à vivre leur foi en toute sérénité. 

Ce livre reste pour ma part une très belle découverte et  je vous le recommande.

On comprend aisément que Vanessa Springova, nouvelle directrice des Editions Julliard, ait eu un coup de coeur pour ce livre et ait décidé de l’éditer.

Coup de coeur partagé !

“Sixtine ne bouge toujours pas , allongée sur le dos, elle a juste le réflexe d’enfiler une chemise de nuit, sans oser nettoyer la semence Sue de la Garde qui se répand sur les draps. Ceci est la volonté de Dieu. Ceci n’est pas pécher. Ceci est Amour”

L’auteure en quelques mots

Née en 1985, passionnée par l’histoire et la littérature, Maylis Adhémar écrit depuis son plus jeune âge : nouvelles, ébauches de romans, pièces de théâtre… Elle vit à Toulouse où elle travaille en tant que journaliste indépendante. “Bénie soit Sixtine” est son premier roman.