Print Friendly, PDF & Email

CA Brenac – Septembre 2019

Réalisateur : Michael Engler

Scénario : Julian Fellowes

Au cinéma

dès le

25 septembre

Le Pitch…

Des salons élégants où la famille Crawley se réunit régulièrement, jusqu’à la cuisine qui rassemble la deuxième famille, celle des domestiques, règne une agitation toute particulière. Nous sommes en 1927 et le château s’apprête à recevoir George V et Mary de Teck, Roi et Reine d’Angleterre. Cette visite inattendue bouscule l’univers bien orchestré de chacun des habitants de la demeure de Downton Abbey, et au fur et à mesure des préparatifs, les intrigues se trament…

La série éponyme qui a séduit des millions, (même des dizaines de millions!!) de spectateurs à travers le monde entre 2010 et 2015 revient cette fois sur grand écran. Les fans replongent dès les premières notes du générique dans l’ambiance élégante de la vie de cette famille de l’aristocratie rurale du Yorkshire.

Notre avis …

Le film reprend les mécanismes qui ont fait le succès des six saisons de la série au rythme des intrigues personnelles des Crawley ou de celles et ceux qui s’affairent à leur service. Dans l’intimité du petit écran ces mécanismes ont bien fonctionné : toute au long d’une saison, différents personnages (et ils sont nombreux) se retrouvaient mis en avant alors que le scénario prenait le temps d’approfondir leurs propres histoires. Le temps étant limité dans un film, ils sont cette fois exploités trop superficiellement et rapidement pour réussir un rendez vous au cinéma.

Mais le film Downton Abbey se savoure quand même comme une boite de chocolats… On aime  retrouver l’atmosphère, même édulcorée, de la vie cadencée des différents étages du château.

On se délecte de ce qui a fait la signature des 52 épisodes et plus spécialement : la photographie soignée qui explore l’agencement d’une laborieuse reconstitution historique de cette époque, et le personnage de Lady Violet.

Le salon bibliothèque monumental où la famille se retrouve autour de Lord Crawley Comte de Grantham avant et après le diner, est une enfilade somptueuse meublée d’antiquités authentiques.   La cuisine de Madame Patmore au sous-sol est un plongeon dans  les fourneaux et accessoires d’antan, du tamis au présentoir à oeufs, on mesure le travail des petites mains d’alors. Enfin les très nombreux costumes portés par les personnages, dans le film ceux de la belle époque, ont été méticuleusement restitués par la styliste Anna Robbin qui fut d’ailleurs récompensée nommée pour un Emmy Award pour son travail sur Downton.

Le rôle de Lady Violet, doyenne de la tribu, est interprétée par Maggie Smith. Cette grande actrice campe avec un flegme tout britannique une douairière  délicieusement bougonne  et piquante,  résistant devant l’éternel au changement d’époque qui fait trembler les valeurs aristocratiques. Son jeu remarquable donne vie et force à un texte ciselé, ses répliques sont devenues des petites bulles d’humour anglais que l’on se partage sur le web…

à découvrir, un site dédié à ces répliques  (*) 

Les principaux acteurs de la distribution…

Famille d’en haut :

Hugh Bonneville : Lord Robert Crawley, comte de Grantham
Elizabeth McGovern : Lady Cora Crawley, comtesse de Grantham
Michelle Dockery  : Lady Mary Josephine Talbot (née Crawley), fille aînée de Lord et Lady Grantham
Laura Carmichael : Lady Edith Pelham (née Crawley) marquise d’Hexham, fille cadette de Lord et Lady Grantham
Maggie Smith : Lady Violet Crawley comtesse douairière de Grantham, mère de Lord Grantham

Famille des domestiques :

Jim Carter : Charles « Charlie » Carson, ex-majordome de Downton, époux d’Elsie Carson
Phyllis Logan : Elsie Carson, gouvernante, épouse de Charles Carson
Brendan Coyle : John Bates, valet de chambre de Lord Grantham, époux d’Anna Bates
Rob James-Collier :Thomas Barrow, majordome de Downton
Joanne Froggatt : Anna Bates (née Smith), femme de chambre de Lady Mary, épouse de John Bates
Lesley Nicol : Beryl Patmore, cuisinière

Othmar Ammann