Virginie Hours – Mars 2021

En attendant l’ouverture des cinémas, Bythelake vous propose de vous transporter dans les années Woodstock à Los Angeles avec un très beau documentaire daté de 2015 sur la chanteuse Janis Joplin, « Little Girl Blue ».

Cette pépite vient de sortir sur la plateforme filmingo.

« Janis Joplin : Little Girl Blue », ou l’intimité d’une grande

Si vous confondez Janis Joplin avec le personnage joué par Bette Midler dans le film « The rose », ce documentaire est pour vous. En effet, la réalisatrice Amy Berg a choisi de nous livrer un portrait intime et attachant de celle que le magazine Rolling Stone a classé vingt-huitième parmi les cent plus grands chanteurs de tous les temps.

Dotée d’une voix hors du commun, d’une honnêteté émotionnelle qu’elle avait du mal à gérer, Janis Joplin a marqué une génération de femmes (et d’hommes), montrant la voie d’une certaine liberté artistique et personnelle.

A l’aide d’images d’archives, d’extraits de concerts et d’interviews, elle nous raconte la vie et les excès d’une jeune femme qui avait trop souffert d’être harcelée adolescente et cherchait à être aimée et acceptée. « Elle ne chantait que le blues car elle ressentait la douleur de chacun ; elle était une vraie éponge » raconte l’un de ses musiciens.

Cette écorchée vive talentueuse décède à 27 ans le 4 octobre 1970 à Los Angeles, le triste  Club des 27.

Ce documentaire lui rend hommage avec justesse et nous laisse avec des regrets.

« Janis Joplin : little girl blue » d’Amy Berg