Print Friendly, PDF & Email

Sonia Jebsen – Juin 2018

Bythelake adore vous raconter de belles histoires, des histoires de vies, où l’humain se dévoile dans tout ce qu’il a de meilleur pour lui-même et pour le monde qui l’entoure.  C’est  justement l’histoire de Florimont, une tout jeune marque de haute-joaillerie née de la start-up suisse romande LakeDiamond, que nous avons le privilège de vous présenter alors qu’elle est justement en train de faire ses premiers pas!

A présent, remontons le temps…

Il était une fois un homme, Pascal Gallo, élevé dans la légende d’un grand-père aventurier prospecteur de mines, grand collectionneur de pierres précieuses. De lui, il hérite le nom et cette passion des cristaux (en particulier le rubis avoue-t-il) qui sera le fil conducteur de sa vie professionnelle. Loin des gisements souterrains, il choisit la voie universitaire, plus particulièrement la physique, et décroche deux doctorats.

Fort de ses connaissances en matière de cristaux, il collabore avec les  meilleurs experts et universitaires (EPFL). Une équipe qui pendant des années va concentrer son travail de recherche sur la culture du diamant en laboratoire. Ils ne sont pas les premiers dans ce domaine car quelques sociétés sont déjà entrées sur le marché. Mais ils visent une pureté exceptionnelle et il faudra presque 10 ans pour relever le défi de mettre au point un équipement hyper-sophistiqué permettant d’atteindre leurs objectifs, et enfin créer la maison mère LakeDiamond.

Que peut-on vous apprendre au sujet de ce cristal de carbone pur?  Objet de fascination depuis des millénaires, gemme préféré de la plupart des grands de ce monde, il représente le rêve, la séduction, le luxe, l’éternel. Pour beaucoup d’entre nous, c’est donc surtout la pierre la plus précieuse que la terre nous ait donnée pour être travaillée par les joaillers. Mais en réalité seulement 20% de la production est utilisée par l’artisanat d’exception. Les 80% restants, moins purs,  sont destinés à des industries diverses (outillage, optique, micro-mécanique, télécommunications, informatique…) qui trouvent dans ses propriétés physiques, chimiques et optiques des qualités intrinsèques et uniques.

Ainsi, sans que nous le réalisions, le diamant est partout présent dans nos vies.

Mais toute fascination génère une face obscure … L’exploitation des mines de diamants naturels a depuis des siècles causé des dégâts humains et écologiques importants, souvent irréversibles. La production diamantaire a fait fi des problèmes éthiques et environnementaux par appât du gain (conflits, abus, marchés illégaux sont malheureusement indissociables). C’est là que l’aventure de Pascal Gallo prend un sens tout particulier qui va au-delà du challenge scientifique et la réalité commerciale.

Mais par quel procédé, que nous appellerons « culture » (on cultive le diamant), peut-on égaler Dame Nature, plus rapidement et à moindre coût?

Le diamant naturel met des millénaires à se former à des centaines de kilomètres sous la surface de la terre. Dans ces profondeurs il est soumis à des pressions géothermiques très élevées, des conditions exceptionnelles qu’il fallait reproduire en laboratoire.

Les jardiniers du diamant ont opté pour une technique de croissance connue sous le nom scientifique de CVD (dépôt chimique en phase vapeur).  En quelques mots, on fait pousser le cristal de carbone en couches successives pendant plusieurs années à l’intérieur d’énormes cocottes-minutes, ce qui accélère considérablement le processus!!! Cette technologie de pointe permet d’obtenir plusieurs gemmes d’une pureté parfaite et similaire, sur ce point Dame Nature déclare forfait… Les meilleurs experts se sont faits prendre au piège car le diamant cultivé est un véritable diamant, ne l’oublions pas!

Les jardiniers de Florimont sont en quelque sorte des magiciens, réussissant à proposer un diamant pur, dont l’histoire n’est entachée d’aucune souffrance et ce pour un prix plus raisonnable (30 à 50% moindre que son frère  naturel…  un atout indiscutable).  Pour que vous puissiez retrouver ces pierres précieuses sur un pendentif ou une bague,  Florimont collabore avec des créateurs experts et des designers de choix issus de la haute-joaillerie genevoise. Il vous est possible d’admirer quelques-unes des pièces sur leur site internet .

Florimont est une jeune entreprise, qui a tout d’une grande : une histoire, une technologie exceptionnelle, un savoir-faire et avant tout une philosophie qui la positionne en leader dans une époque où l’être humain doit se soucier de son impact sur la Nature qui l’entoure et les femmes et les hommes qui en dépendent. Les diamants sont éternels, nous souhaitons longue vie à l’entreprise Florimont.

cecilecooks

brunch des Philosophes Genève bythelake