Print Friendly, PDF & Email

book-club-ete copieDans ce premier livre,  Guillemette le Vallon de la Ménodière, aujourd’hui adulte et mère de famille , nous livre des séquences de son enfance.

Encore une ! Oui, je sais… Cet engouement pour le passé disparu devient lassant, voire indigeste, s’il s’accompagne de  drames, de culpabilités et de questions insolubles.  Rien de tel dans cet ouvrage  court,  très enlevé, émaillé d’observations drôles et impertinentes. La narratrice décrit sa famille, son environnement avec beaucoup  d’humour et de tendresse. Le lecteur  rit aux frasques de cette petite fille , admire ( secrètement !) l’audace dont elle sait faire preuve, mais  aimerait tant la consoler  quand le chagrin la rattrape .

Si les bergères rêvent de devenir des princesses, la jeune Guillemette n’a de cesse de se débarrasser du corset de bonnes manières qu’on lui impose ! Pourquoi apprendre le solfège quand elle rêve de musique pop ? Comment cacher à ses amis qu’on est  la seule de l’école à vouvoyer ses parents ?

Un  récit  pétillant qui se dévore sans efforts , et qui fera surgir, j’en suis sûre,   des épisodes de votre vie enfouis dans votre mémoire.

prefere-m-appeler-dupont

D.D.M Août 2014

« J’aurais préféré m’appeler Dupont » » Guillemette Le Vellon de la Ménodière     (Stock 2014)