Print Friendly, PDF & Email

La Cache Slider

 

Quand la réalité dépasse la fiction…

Si un roman est un travail d’imagination, alors « La cache » n’en est pas un. C’est plutôt un exercice de mémoire et un bouleversant hommage à sa famille que nous confie ici Christophe Boltanski.

Il nous entraine dans une histoire incroyablement vraie : celle de sa propre famille. Une tribu d’esprits brillants, originaux, vulnérables, recluse dans un hôtel particulier du 7ème arrondissement parisien.

Ce nid dont on entend battre le cœur tout au long de ce voyage au centre d’un monde à part, est une armure, un terrier dans lequel on peut disparaitre, un royaume… La reine, Myriam, l’aïeule de l’auteur, est le pivot de cette saga : un personnage magnifique et excessif, voltigeant sur une corde raide, entre folie et raison. Cette femme étonnante a officialisé son statut de grand-mère en choisissant d’être appelée : « mère- grand » Est-ce une allusion à la vieille dame alitée et fragile qui guette l’arrivée d’une enfant vêtue de rouge, un panier de victuailles à la main ? Ou bien pour évoquer l’animal coiffé du bonnet de dentelles attendant de dévorer une enfant imprudente et désobéissante ?

Je pencherai pour la deuxième hypothèse !

– « Oh, mère-grand, comme vous avez de longs bras !

– C’est pour mieux te protéger mon enfant, et t’empêcher de me quitter ! »

“La cache” Christophe Boltanski. Ed.Stock 2015

Prix Fémina 2015

Dominique de Margerie, janvier 2016

 “>