Print Friendly, PDF & Email

Sandrine Bourgeois – Janvier 2020

Le petit coin lecture a été mis sous pression par le roman sulfureux de Joseph Incardona au titre énigmatique « La soustraction des possibles » qui se déroule en grande partie à Genève. L’auteur qui n’est pas à son coup d’essai dresse un portrait détaillé et sans concession de Genève et du monde de la finance de la fin des années 1980.

Tout à la fois une étude de mœurs, un thriller palpitant et une histoire d’amour, ce roman ne laisse pas une minute de répit et tant mieux. L’ascension vers la fortune affole et fait prendre des risques…trop de risques ?

Dès sa sortie en librairie en janvier, il est déjà finaliste du Grand Prix RTL-Lire 2020.

L’histoire

Aldo Bianchi, au physique ravageur, professeur de tennis à Genève pour les personnes fortunées, ne se suffit plus de sa simple vie. Il veut devenir riche, et accéder à la richesse qui s’étale sous ses yeux dans les belles propriétés du bord du lac de la Rive gauche du lac.

Gigolo à ses heures, il profite de la généreuse Odile, la femme de René Langlois, un fortuné banquier. La cinquantaine non assumée, Odile trouve réconfort et sensualité débridée auprès d’Aldo. Pour ne pas perdre son amant avide d’argent, Odile lui propose de transporter discrètement des sacs entre la France et la Suisse. L’engrenage commence, jusqu’à sa rencontre avec la ravissante et ambitieuse banquière Svetlana.

Pourquoi vous allez aimer…

L’histoire tragique bien ficelée permet au lecteur, un retour en arrière, sur la fin d’une époque du florissant milieu bancaire genevois des années 80. L’auteur décrit avec délectation l’argent qui n’a pas d’odeur, la fraude fiscale et les valises remplies de billets.

Genève où l’intrigue se déroule, y tient une place centrale. L’auteur offre au lecteur une visite guidée de la ville, et de ses quartiers cossus jusqu’aux aux barres d’immeubles. Les belles communes environnantes de Collonge-Bellerive, Cologny, Vandœuvres, y sont également décrites. Dès les premières pages l’histoire du Parc des Eaux-vives qui trône dans toute sa majesté face au lac y est relatée.

Joseph Incardona qui aime les détails historiques et géographiques, sait aussi analyser avec finesse l’âme humaine. Les personnages avides d’argent, aux nombreux défauts et faiblesses restent malgré tout attachants.

L’auteur n’hésite pas, de manière originale, à intervenir dans la narration en faisant part de ses réflexions personnelles sur les décisions de ses personnages, sur le temps qui passe et le monde en évolution.

Ce qui donne du dynamisme à l’écriture et un lien étroit avec ce que pense le narrateur. Laissez-vous entraîner, vous ne serez pas déçu, dans cette intrigue aux nombreux rebondissements et faites un bond en arrière dans le Genève révolu et complexe des années 1980.

Othmar Ammann
Agnès Martin-Lugand
Un évidence roman
Ô vous, soeurs humaines
Mountain film
Y aura-t-il trop de neige à Noël
Céline Van Till
Amélie Antoine
The handmaid's Tale Sacha Després bythelake
Gilles Paris
Légère et court-vêtue Antoine Jaquier
La déposition
les lettres de rose
Yves Saint Laurent film