Sandrine Bourgeois – septembre 2020

Le salon Le Livre sur Les quais à Morges (édition 2020) s’est déroulé sous le soleil. Ce fut l’occasion de rencontrer de nombreux auteurs, détendus et heureux de présenter leurs nouveaux ouvrages.

Le Petit Coin lecture présent à ce bel événement culturel a retenu quelques pépites de la sortie littéraire, à lire sans retenue pour amorcer l’automne.

Alors, savourez et laissez-vous séduire par cette sélection !

Serge Joncour « Nature humaine »

Une écriture magnifique, un hymne à la Nature, à la vie et un cri de désespoir face au manque de respect de l’Homme vis-à-vis de son environnement naturel.

Qu’avons-nous fait de notre belle planète ? Ce roman décrit avec prouesse trente ans d’histoire, mêlant les grands événements depuis 1976 aux destins individuels. La faiblesse de l’homme n’est-elle pas de se croire en dehors du décor de la Nature ?

Vous allez aimer la reconstitution précise de toute une époque et la description nostalgique du monde rural à travers les yeux de personnages bien campés. De même, vous serez envoûtés par l’histoire d’amour puissante et atypique.

Un livre remarquable d’une grande acuité, à laisser entre toutes les mains pour les messages qu’il véhicule.

Grégoire Delacourt « Un jour viendra couleur d’orange »

Un roman poétique et bouleversant où l’auteur dépeint avec réussite les héros de la vie ordinaire en France. Le fil conducteur est le poème d’Aragon « Un jour, un jour » qui revendique l’Amour, la justice et l’espoir. Ces thèmes font aussi écho à la chanson de Jean Ferrat Ma France « De dire qu’il est temps que le malheur succombe » qui fut interdite d’antenne pendant deux ans. L’auteur s’interroge sur les raisons profondes de la participation à des manifestations de contestation collective. La Foule ne serait-elle pas le révélateur masqué des frustrations de chacun ?

Vous allez aimer ces petits chapitres rythmés où les personnages sont convaincants, balançant entre faiblesse et espérance, révolte et renonciation.

C’est par excellence le roman de la consolation.

Camille Laurens « Fille »,

Qu’est naître « fille » s’interroge la romancière qui prend à partie son lecteur.

Un roman intime sur les mutations sociales.

D’une plume habile, presqu’un essai, cette histoire est celle de toutes les femmes confrontées à leur condition féminine. Même la grammaire, comme le rappelle Camille Laurens, est machiste avec le masculin qui l’emporte sur le féminin !

Vous allez aimer ce plaidoyer percutant en faveur des femmes et tout autant l’écriture au vitriol qui joue avec les mots. Un roman qui rappelle aux femmes la nécessité de rester vigilantes.

Céline Spierer “Le Fil Rompu”

Ce premier roman de la jeune suissesse offre une fresque historique palpitante à l’écriture délicate. Il embrasse les destins contrariés de trois générations de femmes qui s’enchevêtrent..

Vous allez aimer suivre cette saga familiale qui explore les aspects du lien parental , et de la mémoire. Celle-ci n’est d’ailleurs pas toujours le reflet de la réalité.

Le dénouement vous surprendra et attisera votre curiosité sur un aspect historique peu connu.