Print Friendly, PDF & Email

lena-virginie-deloffre

Lire, c’est un peu comme chasser : on ne sait jamais ce qu’on va trouver… « Léna », le premier roman de Virginie Deloffre est une prise magnifique.

Quelque part en Sibérie, au début des années 70, dans un décor austère et glacé, l’auteur nous parle d’amour et d’attente, de rêve et de passion, de tendresse et de peur. Lena aime Vassia qui rêve de devenir un nouveau Gagarine. La vie monotone est rythmée par les départs et les retours de l’aventurier de l’espace. Autour d’eux, une multitude de personnages pittoresques et émouvants , parle, écoute et s’agite.

Un style et des images très évocateurs, des mots empreints de poésie nous invitent au voyage. Il suffit de fermer les yeux pour découvrir Léna et le vide de l’absence, l’excitation et la joie qui annoncent l’arrivée de celui qu’on attend, la sollicitude, l’affection et la sagesse de ceux qui vieillissent loin de celle qu’ils ont élevée.

En toile de fond, il y a l’histoire extraordinaire de la conquête spatiale vue du coté soviétique. Une épopée glorieuse écrite par des héros célèbres ou anonymes, qui ont porté haut les couleurs de leur patrie.

Un livre qui enchante autant qu’il instruit… A dévorer sans modération !

Dominique de Margerie, novembre 2014

( livre de poche 2013)