Pascale Rousseau – mars 2021

“Je n’ai pas le choix. Je dois réussir comme mon père a réussi, idéalement mieux que lui… L’école est le seul sujet qui mette mes parents d’accord”. Je vous présente Roxane, 17 ans, l’enfant parfaite. Jusqu’au jour où… Le dernier roman  de Vanessa Bamberger, L’enfant parfaite, paru aux Editions Liana Levi,  éveillera certainement votre intérêt

Comédienne, Pascale a deux passions : la lecture et la scène.  Elle arpente pour son plus grand plaisir tous les théâtres de Genève et ses environs, toujours prête à partager avec vous ses coups de coeur littéraires.

Quelle histoire !

Roxane, 17 ans,  a un physique somme toute banal si ce n’est qu’elle trouve qu’elle a un grand nez. Timide et réservée, elle ne pose aucun problème à sa mère qui est altiste, fragile. Roxane fait tout pour la protéger et ne pas l’inquiéter. Son père est cadre dirigeant chez IBM, pour lui sa fille ne peut qu’intégrer une grande école et devenir ingénieur. Roxane s’adapte, se plie aux exigences des parents, des professeurs. Elle est atteinte du syndrome de l’enfant parfait.

Pour plaire à ses parents, elle intègre un lycée élitiste en première S3, la meilleure classe de l’établissement. Au début, tout va bien, Roxane maintient un très bon niveau. Puis très vite, c’est la dégringolade. Elle est angoissée, ne dort plus, avale des gélules anti-stress. Sous la pression du professeur de mathématiques, ses notes baissent et elle perd toute confiance. Elle  ne supporte plus l’acné sévère qui envahit son visage. Elle décide avec sa mère d’aller voir un dermatologue qui lui prescrit un traitement lourd avec de nombreux effets secondaires.  

A mon humble avis !

Je vous recommande ce roman qui concerne la plupart d’entre nous. Nous souhaitons tous le meilleur pour nos enfants : les meilleures écoles, les meilleures études, les meilleures entreprises. Jusqu’où, par amour pour leurs parents, les enfants peuvent-ils aller?  Que sont-ils prêts à faire pour les satisfaire ?

Un véritable coup de coeur pour ce roman  bien rythmé qui sonne toujours très juste. Cette fiction est réussie autant sur le fond que sur la forme. Elle est convaincante et captivante.

Nous sommes amenés à nous poser les bonnes questions sur la responsabilité des parents, des enseignants.

Mais comme le dit l’auteure : Le parent parfait, tout comme l’enfant parfait, n’existe pas.

L’auteure en quelques mots …

Vanessa Bamberger est née en 1972. Après des études à Sciences Po Paris, elle a vécu plusieurs années à Londres et à New-York. Elle est aujourd’hui journaliste à Paris.

En 2017, elle publie Principe de suspension, dans lequel un patron de PME, victime d’un accident respiratoire, se retrouve dans le coma au moment où son entreprise et son couple traversent de fortes turbulences.  

En 2019, elle publie chez le même éditeur, Alto Braco pour lequel elle obtient le Prix Orange. L’histoire se passe dans l’Aubrac. A la mort de sa grand-mère, Brune tient sa promesse de l’enterrer dans son village. En quittant Paris, elle ne sait pas encore que ce voyage va transformer sa vie.