Print Friendly, PDF & Email

Sacha Després – janvier 2018

Retrouvez Sacha Després sur son blog

Pour commencer l’année en beauté, rien de tel qu’une révélation : le paradis sur terre existe à Genève. Dans la charmante ruelle du Couchant, les anges du Melrose habitent au numéro 11. J’ai eu la chance de les rencontrer en ce début de janvier. Dans une faille spatio-temporelle, au cœur du quartier des Eaux Vives, Mélissa et son équipe arrêtent le temps pour se consacrer entièrement à votre bien-être.

Rendez-vous à l’étage supérieur pour une heure de réflexologie oculaire.

Un « soin énergétique et de confort », m’avait-on dit, consistant à travailler délicatement le contour des yeux pour éliminer les tensions. Nul besoin d’être experte pour dresser ce constat : nos ordinateurs, téléphones portables et tablettes agressent constamment nos mirettes à coup de lumières artificielles. Cruelle injustice pour nos yeux, ces miroirs de l’âme, capables de regarder le monde autant que notre propre conscience. Ces prunelles si précieuses, faisant partie intégrante de nos choix de vie et donc de notre équilibre. Il est temps que ça change …

Accueillie par un sourire gracieux et un verre d’eaux florales, l’expérience-Melrose débute dès mon arrivée dans le lounge kitchen. Je remplis un questionnaire pendant que les parfums délicats de genièvre et de romarin s’entremêlent sur ma langue.

Mon corps est lourd. Mes cervicales, tendues. J’ai mal dormi la veille et mes pieds sont gonflés par plusieurs jours de déambulations parisiennes. Dans cet ailleurs sensualiste, en présence de Mélissa et de son irrésistible chat persan, les énergies se déploient d’une manière singulière. Tout est parfaitement délicieux, authentique et incarné, comme ces lieux que vous n’avez jamais vus mais que pourtant, vous reconnaissez.

Soudain une petite fée apparaît, vêtue d’une longue robe rose à fines bretelles. Patrizia masse les gens depuis 35 ans. Elle a le savoir-faire, la grâce et un cœur en or. Elle aussi, je la reconnais. « Faire du bien » est pour cette petite fée « un art ». Elle me conduit dans une pièce. La musique de relaxation, la table de massage, les parfums – tout y est. Mais il y a quelque chose en plus, que je n’arrive pas encore à définir. Patrizia me demande de me déchausser. J’enlève aussi mon pull, mon t-shirt et mes lentilles de contact. Mon trouble est perceptible lorsque Patrizia m’annonce qu’elle va me démaquiller.

Je pense alors à cette tendance du no make-up lancée par Alicia Keys aux Etats-Unis. Après toutes ces années corsetées par le diktat du fond de teint et du rouge à lèvres, je consens à faire tomber le masque (parce que je le vaux bien.)

Nous préparons le soin qui va suivre. Quelques mouvements circulaires de la tête pour détendre la nuque et les cervicales. Je reproduis chaque geste de Patrizia, consciencieusement. Et m’installe sur la table de massage. La thérapeute m’a fait couper mon téléphone, préconise le silence pour me concentrer sur mes sensations. Je ferme les yeux.

Je m’étais déjà fait masser avant mais n’avais jamais ressenti autant. Le terme de « réflexologie oculaire » n’est pas à la hauteur de ce qui s’est passé, ce jour-là, entre les mains magiques de Patrizia. Le terme parait quasi clinique alors que le soin susdit est quasi mystique. Mon regard s’ouvre au même titre que ma respiration. Les tensions concentrées dans mon dos disparaissent comme par magie. Tous mes sens sont en éveil et mon esprit s’apaise. Je lâche prise, me sens à la fois conquise et plus libre.

De la pointe de mes cheveux jusqu’à celle de mes orteils, en passant par ma nuque, mon crâne, mon cou, mon visage et le contour de mes yeux, Patrizia a exercé des pressions délicates et spécifiques sur mes points réflexes.

La petite fée a glissé, effleuré, massé avec « amour ». Ce n’est pas moi qui le dit, c’est elle. Le voilà, son secret. La voilà, cette expérience-Melrose. L’amour, bien sûr ! Ce qui fait toute la différence, c’est ce don de soi puissant. J’ai reconnu Patrizia parce qu’elle fait partie de ces gens qui vous bouleversent dès qu’ils vous touchent, vous comprennent de manière organique et spirituelle. Forte de son savoir-faire et de son savoir-être, la thérapeute a travaillé sur la régulation de mon système nerveux. Distillé le calme à l’intérieur de moi, densifié ma posture intérieure par l’action de ma colonne vertébrale et de mon dos. En bref, ce soin m’a ouvert les yeux (dans tous les sens du terme) et m’a reconnectée à moi-même.

Au delà des bienfaits physiques relaxants, j’affirme avoir une vision plus claire, un regard plus aiguisé sur la réalité. Ma perception (y compris sur moi-même) a évolué. Je me surprends même à être carrément positive et voir le champ des possibles s’ouvrir à moi.

Je quitte la ruelle du Couchant n°11, le corps léger et le cœur transi de reconnaissance. Je ne marche pas, je flotte. Le regard neuf et comblé.

Le Melrose

Ruelle du Couchant, 11
1207 Genève, Suisse

el : +41 (0)022 342 42 50
mail : info@le-melrose.ch

Lundi, Mercredi : de 8h30 à 20h
Mardi, Jeudi : de 10h à 21h
Vendredi : de 8h30 à 19h
Samedi : de 9h à 19h