Print Friendly, PDF & Email

A l’image des couleurs du temps, le cinéma contemporain livre des œuvres dans une palette de gris et de noir.

Le dernier film du réalisateur américain ose la lumière et la légèreté. L’histoire se déroule dans le sud de la France, à la fin des années folles. Une époque qui voit le traumatisme de la première guerre s’éloigner, et ne pressent pas les menaces à venir.

Il est question d’amour, de mort et d’imposture, des thèmes chers au cœur du cinéaste. On y voit un illusionniste célèbre bardé de certitudes, une fine mouche ravissante et rouée, un amoureux niais et fortuné, une vieille tante un peu fée et bien d’autres personnages amusants. Tout ce beau monde s’amuse, joue, danse, se trompe et se ment au rythme d’un fox-trot endiablé.

C’est une fenêtre ouverte vers l’insouciance et la joie de vivre. Respirer cet air-là ne peut que vous apporter du bonheur !

Dominique de Margerie, novembre 2014