Print Friendly, PDF & Email

my-sweet-pepper-land

Western kurde,

Baran, jeune officier de police et ancien combattant de l’indépendance, est muté à sa demande dans un village perdu au coeur des montagnes kurdes, où il rencontre Govend, la nouvelle institutrice. Baran, tentant de faire régner la loi et Govend, jeune-femme célibataire (oh my God!!) sont rapprochés par leur statut de paria et subissent l’hostilité de plus en plus grande du village et du seigneur de guerre local.

Le réalisateur, né dans le Kurdistant irakien émigré en Europe à 17 ans, filme avec passion sa région natale et nous montre avec ironie la situation politique, morale et sociale du Kurdistan aujourd’hui.

Un hymne à l’amour et à la liberté, avec malgré tout quelques scènes un peu trop convenues, surtout dans la dernière partie.

La musique est magnifique!

  • Le film a été présenté dans la catégorie “Un certain regard” au dernier festival de Cannes.