Nathalie Hecker ©Stéphanie Page

Après des études de marketing et communication en France, Nathalie Hecker poursuit une brillante carrière dans diverses multinationales dont Nespresso. Bien que très active professionnellement, elle ne met pas de côté son goût pour l’art et la création et suit des cours de peinture du soir. Puis arrive le temps des enfants, qui deviennent sa priorité,  elle quitte alors son emploi de l’époque. Mais sa fibre créative est toujours bien vivante, elle lance sa société Murs Porteurs, en 2008. Le concept de cette entreprise est innovateur, il se base sur la fusion entre l’art, la communication et le marketing. A l’époque, Nathalie Hecker s’associe avec une amie artiste, Maude Freymond Wanner. Cette dernière part vivre en Australie avec sa famille, laissant Nathalie seule aux commandes de la société.

Curieuse professionnelle, Sonia part toujours un appareil photo à la main, pour partager les beautés de la région ou sa passion pour l’art et les artistes.

Sonia Jebsen : Pourquoi Murs Porteurs ?

Nathalie Hecker : Les murs sont porteurs d’images, de sens, de culture … Notre but était d’apporter l’art dans les entreprises et que les oeuvres installées illustrent au mieux leur communication, leur philosophie. Notre offre porte sur une centaine d’artistes dont nous aimons le travail et avec lesquels nous créons un lien professionnel basé sur la confiance et le respect.

Sonia Jebsen : Comment procédez-vous avec les sociétés ? Que recherchent-elles dans vos services ?

Nathalie Hecker : Au moment du lancement de Murs Porteurs, nous avons fait le premier pas vers elles. Mais rapidement, les dirigeants sont revenus vers nous confirmant leur intérêt. Des oeuvres sont installées durant 6 mois renouvelable, un procédé attractif pour les entreprises. Nous avons fidélisé nombre d’entre elles en 12 ans d’existence : le groupe de cliniques privées Hirslanden, la Prairie, des cabinets d’avocats, d’architectes et des banques privées.  Au préalable, une rencontre avec le CEO ou l’équipe dirigeante est organisée afin de cibler le message à illustrer au travers des oeuvres. Leur désir d’intégrer l’art intra-muros est motivé par un besoin de se différencier, d’accueillir des énergies positives au travers d’oeuvres uniques d’artistes professionnels. Evidemment, il en découle un enrichissement culturel pour tous les employés et les visiteurs sur lesquels l’impact est très positif.

 Murs Porteurs

Sonia Jebsen : Une petite équipe vous assiste, parlez nous en…

Nathalie Hecker : Je suis seule à la tête de mon entreprise. Cependant il existe une équipe qui travaille sur mandat, notamment un responsable logistique qui est fondamental au fonctionnement. Il gère le transport, la manutention des oeuvres… Les autres intervenantes ont toutes une formation artistique de haut niveau : histoire de l’art,  architecture d’intérieur, photographie, arts visuels…

Sonia Jebsen : Quels sont vos critères de sélection des artistes ?

Nathalie Hecker : Notre ligne directrice porte sur l’art abstrait, car il permet de toucher un public plus vaste. Mais nous sélectionnons également des oeuvres photographiques, figuratives, de la sculpture, nous réalisons des installations temporaires pour des inaugurations… Le web, les médias, les réseaux sociaux sont notre source principale pour la recherche d’artistes. La majorité d’entre eux sont suisses, ou vivent dans la région du Léman comme les peintres vaudois, Olivier Saudan et Jean Paul Blais, la valaisanne Katherine Müller. Certains artistes sont d’origine étrangère, mais installés en Suisse, tel que le sculpteur catalan, Carles Valverde. Ils jouissent pour la plupart d’une belle renommée internationale.  Les sociétés avec lesquelles nous collaborons préfèrent les artistes nationaux porteurs des valeurs de leur pays.

Sonia Jebsen : Petite question subsidiaire en conclusion… Avez-vous recommencé à peindre ? Quelle est votre définition de l’artiste ?

Nathalie Hecker : Oh non, j’ai abandonné cette envie de créer car  j’ai découvert des artistes “pros” grâce à mon activité… Cela a mis un terme à quelque ambition personnelle ! Être artiste est un job à plein temps, avec un besoin d’expression permanente, irrépressible.

Art@palafitte, jardin de sculptures au bord de l eau
Michel Mouthon, sculptures en acier
Exposées durant la saison 2020/21
Hôtel Palafitte Neuchâtel
Crédit Photo : murs porteurs

Marie-Christine Billa pour Bythelake
monica de cardenas, silvia gertsch, artgeneve 2020, salon d'art