Nathalie Hecker ©Stéphanie Page

Après des études de marketing et communication en France, Nathalie Hecker poursuit une brillante carrière dans diverses multinationales dont Nespresso. Bien que très active professionnellement, elle ne met pas de côté son goût pour l’art et la création et suit des cours de peinture du soir. Puis arrive le temps des enfants, qui deviennent sa priorité,  elle quitte alors son emploi de l’époque. Mais sa fibre créative est toujours bien vivante, elle lance sa société Murs Porteurs, en 2008. Le concept de cette entreprise est innovateur, il se base sur la fusion entre l’art, la communication et le marketing. A l’époque, Nathalie Hecker s’associe avec une amie artiste, Maude Freymond Wanner. Cette dernière part vivre en Australie avec sa famille, laissant Nathalie seule aux commandes de la société.

Curieuse professionnelle, Sonia part toujours un appareil photo à la main, pour partager les beautés de la région ou sa passion pour l’art et les artistes.

Sonia Jebsen : Pourquoi Murs Porteurs ?

Nathalie Hecker : Les murs sont porteurs d’images, de sens, de culture … Notre but était d’apporter l’art dans les entreprises et que les oeuvres installées illustrent au mieux leur communication, leur philosophie. Notre offre porte sur une centaine d’artistes dont nous aimons le travail et avec lesquels nous créons un lien professionnel basé sur la confiance et le respect.

Sonia Jebsen : Comment procédez-vous avec les sociétés ? Que recherchent-elles dans vos services ?

Nathalie Hecker : Au moment du lancement de Murs Porteurs, nous avons fait le premier pas vers elles. Mais rapidement, les dirigeants sont revenus vers nous confirmant leur intérêt. Des oeuvres sont installées durant 6 mois renouvelable, un procédé attractif pour les entreprises. Nous avons fidélisé nombre d’entre elles en 12 ans d’existence : le groupe de cliniques privées Hirslanden, la Prairie, des cabinets d’avocats, d’architectes et des banques privées.  Au préalable, une rencontre avec le CEO ou l’équipe dirigeante est organisée afin de cibler le message à illustrer au travers des oeuvres. Leur désir d’intégrer l’art intra-muros est motivé par un besoin de se différencier, d’accueillir des énergies positives au travers d’oeuvres uniques d’artistes professionnels. Evidemment, il en découle un enrichissement culturel pour tous les employés et les visiteurs sur lesquels l’impact est très positif.

 Murs Porteurs

Sonia Jebsen : Une petite équipe vous assiste, parlez nous en…

Nathalie Hecker : Je suis seule à la tête de mon entreprise. Cependant il existe une équipe qui travaille sur mandat, notamment un responsable logistique qui est fondamental au fonctionnement. Il gère le transport, la manutention des oeuvres… Les autres intervenantes ont toutes une formation artistique de haut niveau : histoire de l’art,  architecture d’intérieur, photographie, arts visuels…

Sonia Jebsen : Quels sont vos critères de sélection des artistes ?

Nathalie Hecker : Notre ligne directrice porte sur l’art abstrait, car il permet de toucher un public plus vaste. Mais nous sélectionnons également des oeuvres photographiques, figuratives, de la sculpture, nous réalisons des installations temporaires pour des inaugurations… Le web, les médias, les réseaux sociaux sont notre source principale pour la recherche d’artistes. La majorité d’entre eux sont suisses, ou vivent dans la région du Léman comme les peintres vaudois, Olivier Saudan et Jean Paul Blais, la valaisanne Katherine Müller. Certains artistes sont d’origine étrangère, mais installés en Suisse, tel que le sculpteur catalan, Carles Valverde. Ils jouissent pour la plupart d’une belle renommée internationale.  Les sociétés avec lesquelles nous collaborons préfèrent les artistes nationaux porteurs des valeurs de leur pays.

Sonia Jebsen : Petite question subsidiaire en conclusion… Avez-vous recommencé à peindre ? Quelle est votre définition de l’artiste ?

Nathalie Hecker : Oh non, j’ai abandonné cette envie de créer car  j’ai découvert des artistes « pros » grâce à mon activité… Cela a mis un terme à quelque ambition personnelle ! Être artiste est un job à plein temps, avec un besoin d’expression permanente, irrépressible.

Art@palafitte, jardin de sculptures au bord de l eau
Michel Mouthon, sculptures en acier
Exposées durant la saison 2020/21
Hôtel Palafitte Neuchâtel
Crédit Photo : murs porteurs

Leah Linh, ateliers de Bellevaux ©Thara Scippa
sélection lecture de Dominique de juin, juin 2022
Rebecca Brodskis, Fabienne Lévy ©NeigeSanchez
Rencontre avec l'artiste Sophie Bosselut
De Genève à Téhéran avec l'artiste Marianne Herjean
@Gregory Thielker
21. Vue_expo_Art_Nouveau© Musee d’art de Pully. Photographe_Mathieu Bernard-Reymond
Le Floris / La Pinte - © Marco Strullu
L'équipe de GVArt, décembre 2021
Marchés de Noël, 2021
Réflexions/Réflexions, exposition du collectif B.o.cube à la Fondation WRP
Vue sur le Léman, Céligny, balade , Marie-Christine Billa©Sonia Jebsen
Luxuriance, Michaël Cailloux, Monthey
Fish Club Geneva
@José Gaggio
Sonia Jebsen
L'oiseau bleu, installation Collectif 1m83, Palais des Nations, Genève
La grande Cariçaie, septembre 2021MC Billa
Festival du LÀC, Collonge-Bellerive, du 2 au 3 octobre 2021
Hors âge, Fondation WRP, Genève
Benjamin Roch & Maxwell Sauer, Stellart
Bythelake Sonia Jebsen
Through, Arborescence, Victoire Cathalan, juin 2021
Philippe Kunz, restaurateur d'art, juin 2021
Villa Emden, Isole Brissago, Tessin, Sophie Bernaert, juin 2021
sculpture de Davide Rivalta, chateau de Vullierens, juin 2021
Grégoire Goël, le sucre tout un art, mai 2021
Maurice Denis, Amour, MCBA, mai 2021
Balade du Bois de Chênes, avril 2021
Dans l'atelier de Stéphane Ducret à Genève
Alggialp, centre géographique de la Suisse, Virginie Hours, avril 2021
recette du chef Larbi Lachheb, l'Amaryllis, Annemasse, avril 2021
L'Amaryllis, Annemasse, Larbi Lachheb, Sophie Bernaert, avril 2021
Dogny Enchères, Lausanne, Sonia Jebsen, mars 2021
Chefs-d'oeuvre de la collection Bemberg, Fondation de L'Hermitage, exposition, Sonia Jebsen, mars 2021
La tartelette au citron de Yoann Caloué, recette du mois, Sophie Bernaert, mars 2021
SWISS ART VALUE, plateforme digitale art suisse exclusivement
Balade dans les pas des pèlerins et de la Genève mystique, février 2021
©LenaKa
Crêperie Le Douze
VisionArtFestival, Crans-Montana, 2021©Vision Art Festival
mousseline de pommes de terre de Yoann Caloué, recette du mois, janvier 2021
Lac de Bret automne
Willem Speerstra, portrait, novembre 2020
Dans l'atelier de l'artiste Dahflo, novembre 2020
Marie Bagi, l'Espace Artistes Femmes, octobre 2020
Journée des arts, Nyon, novembre 2020
Les Gorges du Dailley, Marie-Christine Billa, octobre 2020
Selfie, jean-Marie Reynier, agence du Lion d'or Perroy
KIKI SMITH, MCBA Lausanne, expostition octobre 2020
"One, Two... Street Art" Quartier Libre SIG, exposition
Gilles Caron, Focale et Château de Nyon, expo 2020
Le Fiskebar, Genève, Sophie Bernaert, septembre 2020
Runmate
Le Marais de l'étournelsonia Jebsen pour Bythelake
Namaka Genève
Marie-Christine Billa pour Bythelake
monica de cardenas, silvia gertsch, artgeneve 2020, salon d'art
Au fil de l'Allondon
MCBA
Nages en eau froide en Suisse
nage de nuit geneve
Visite guidée Genève
Yodel, La mélodie du bonheur, film, Virginie Hours
Othmar Ammann
Théâtre au jardin - le Rosey
burlesque geneve
Mémoire d'Ecolier
Art Now Genève Frédéric Elkaïm
Christina Oiticica
Théâtre aux Jardins du Rosey
Hodler Pully
Ultima Gstaad
Mountain film