Print Friendly, PDF & Email

livres-ete

lecture-carlotta-eteLes vacances d’été sont là ! S’évader, voyager, rêver, apprendre en lisant, c’est le moment ou jamais !

Voici quelques ouvrages pour ceux qui aiment commencer et finir dans la même journée!

 

Se croiser sans se voir”

Jeanse voir-Laurent Caillaud. (Presses de la Renaissance. 2007)

Boulevard Saint-Michel à Paris. Une plaque commémorative rappelle le souvenir d’un jeune résistant. Autour de cette vie figée dans la pierre, une magnifique histoire nait et fleurit entre des êtres que rien ne semble rapprocher, hormis ce carré de marbre.

Dans ce récit très bref, «amitié», «honneur», «fidélité» ne sont pas des mots désuets vidés de leur sens, mais des vêtements flamboyants portés avec élégance et beaucoup de fierté!

Capture d’écran 2015-07-01 à 12.49.54 copieCent ans c’est passé si vite…”

Gisèle Casadesus. Avec la contribution d’Eric Denimal ( J’ai lu 2015)

Cette artiste est un oiseau rare. A l’heure où nous observons avec angoisse la progression insidieuse des signes du temps sur notre corps, elle assume son siècle avec gaité et humour. C’est une belle leçon de vie que nous offre ici cette comédienne, sociétaire de la comédie française et actrice de cinéma. Centenaire et droite dans ses bottes, son regard, illuminé de tendresse et d’indulgence, se pose sur tous ceux qui ont partagé son existence, pendant un bref instant ou de longues années.

Le temps qui passe, sa riche expérience, ses rencontres lui inspirent des reflexions aussi légères que des plumes, sur de graves sujets comme la solitude ou la guerre.

Chapeau bas, Mademoiselle Casadesus!

 

Capture d’écran 2015-07-01 à 12.54.27Cette nuit, la mer est noire”

Florence Arthaud avec la contribution de Jean-Louis Bachelet (éditions Arthaud 2015)

Ce recueil de souvenirs et de confidences est le dernier cadeau de «la petite fiancée de l’atlantique». Depuis des années, Florence Arthaud côtoyait la mort. Celle-ci surgissait, portée par les vagues, la caressait puis s’éloignait. Mais l’an passé, un jour d’octobre, elle l’a emportée.’

Dans ce livre, sont évoqués la mort bien sûr mais aussi l’amour, la liberté, l’aventure et le courage.

 Dominique de Margerie, Juillet 2015