Pascale Rousseau – Octobre 2020

Je ne sais pas si vous êtes comme moi mais lorsque je me plonge dans un livre, j’aime voyager. Voyager loin, très loin avec les personnages. Cette fois-ci, avec son livre “Prends soin des étoiles”, Mirelle HDB nous emmène aux quatre coins du monde mais j’ai malgré tout réussi à l’interviewer. Elle nous en dit plus sur sa vie de romancière, de voyageuse et d’auto-éditrice.

Comédienne, Pascale a deux passions : la lecture et la scène.  Elle arpente pour son plus grand plaisir tous les théâtres de Genève et ses environs, toujours prête à partager avec vous ses coups de coeur littéraires.

Quelle histoire !!

Tout prédestinait Ilsa à faire une brillante carrière en temps qu’avocate et à avoir une vie sentimentale équilibrée. Suite à un drame familial elle décide de tout plaquer  et de disparaître totalement de la circulation. Avec l’aide d’Anton, un ami hacker rencontré dans une pension privée suisse, elle marche sur les traces de sa grand-mère russe  en direction de Moscou. Elle va y rencontrer des personnages aussi invraisemblables les uns que les autres.  Shalipa et Niloofar, les soeurs persanes, Vera et Witold, deux séniors partis en voyage de noces en 2CV décapotable ou encore Urs et Ursula des jumeaux Suisses…

De France, elle nous emmène jusqu’ à Vladivostok via Berlin , la Lettonie et l’Estonie. Puis c’est l’embarquement dans le Transsibérien vers le Kazakstan et le Canada. C’est parti pour un road-movie sensationnel!

A mon humble avis…

Mirelle HDB aborde des sujets difficiles tels que le deuil et la résilience.

Comment se remettre en marche lorsqu’on est à terre écrasée par la douleur, comment se retrouver face à soi-même lorsqu’on fuit le monde… C’est avec beaucoup de délicatesse et de poésie que Mirelle nous emmène sur les pas d’Ilsa en quête de reconstruction.

Ilsa nous accroche et ne nous lâche pas, sans doute parce qu’elle ose faire ce que chacun de nous aimerait faire. Elle représente une petite part de chacun de nous, celle qui nous pousserait à tout abandonner pour vivre nos rêves. C’est pour toutes ces raisons que j’ai lu ce roman d’une traite et que je n’avais pas envie de le quitter. Je me suis laissée embarquer dans l’histoire parce que Mirelle fait mouche en appuyant là où ça fait mal, parce qu’elle sait toucher le lecteur avec une plume réaliste et poétique à la fois.

Pascale Rousseau : Dans vos romans, vous abordez des thèmes comme la résilience, le deuil, l’amitié, pourquoi ces thèmes vous sont si chers ?

Mirelle HDB : Parce qu’ils sont  très importants pour « grandir » et aller de l’avant. La résilience, après un deuil, permet de continuer sa route en se délestant des blessures du passé et en ne gardant que ce qui enrichi et embellit la vie. L’amitié est très importante pour moi, je ne pourrais pas vivre sans partage ni complicité. L’amitié c’est une belle histoire d’amour platonique.

Pascale Rousseau : Qu’est-ce qui vous a conduit à l’écriture ?

Mirelle HDB : J’ai toujours voulu écrire : mon journal intime, des poèmes, des textes courts. Mais j’avais du mal à terminer mes histoires à cause d’un manque de confiance en moi et du peu d’intérêt de mon entourage. C’est après une psychanalyse de sept ans et la rencontre avec mon professeur de scénarisation, en 2010 à Québec, que j’ai enfin réussi à finir mes histoires. Je lui ai dédicacé mon premier roman Lovely Planète  avec cette phrase : «  À Martin pour m’avoir aidée à trouver la clé », celle qui m’a donné l’accès à mon rêve de romancière.

 

Pascale Rousseau : Parlez-nous de l’auto-publication.

Mirelle HDB : Mon premier roman a été publié par les Éditions Emue en 2013. Cette maison a malheureusement fermé deux ans plus tard, j’ai repris mes droits et me suis auto-publiée. Ainsi l’auteur fait le travail de l’éditeur, la correction, la mise en page, la couverture, l’impression et/ou l’édition digitale – ebook– et bien sur la promotion. Il faut savoir que les maisons d’édition proposent une infime marge aux auteurs (entre 8 et 12 %) alors qu’Amazon propose entre 30 et 70 % pour le papier ou l’ebook.

Pascale Rousseau : Quels conseils donneriez-vous en la matière ?

Mirelle HDB : Ne pas hésitez à faire relire ses textes par des bêtas lecteurs, son entourage ou des personnes de confiance. Pour avoir une opinion la plus sincère possible. Je fais lire le premier jet à ma sœur, ma première lectrice. Je reprends ses indications et retravaille le texte. Ensuite, j’aime bien le laisser reposer deux semaines minimum et je le présente à d’autres personnes. Suivant leurs retours, s’ensuivent réécriture, correction et finalement l’envoi au correcteur.

Pascale Rousseau : Où pouvons-nous trouver vos livres ?

Mirelle HDB : Amazon, Fnac, Book On Demand et en commande dans toutes les librairies du monde
https://linktr.ee/MirelleHDB

Pascale Rousseau : À quand votre prochain roman ?

Mirelle HDB: J’espère le finir fin novembre. J’écris aussi un recueil de nouvelles érotiques sous un pseudonyme.
Sinon j’ai participé à pas mal de concours cette année et avec un collectif d’auteurs indépendants « le club des Indés », un recueil de nouvelles sortira pour la fin de l’année.

Merci Mirelle, Bythelake vous souhaite beaucoup de succès avec “Prends soin des étoiles”.

L’auteure en quelques mots…

Mirelle HDB est née et a étudié en Suisse. Puis l’appel du théâtre et de la grande ville l’a conduite à Paris, au Cours Florent. Mais ce n’était toujours pas assez grand, alors elle est partie à la découverte des États-Unis : Chicago, New York, Atlanta, la Côte Ouest. Les voyages, les rencontres, la littérature, le cinéma, l’art contemporain et ses rêves riches et visuels, voilà ce qui enrichit son imagination. Mirelle a publié trois romans : Lovely Planète, #Love(ly) Story ainsi que le recueil de nouvelles “Perception”. “Prends soin des étoiles” est son nouveau roman.