Print Friendly, PDF & Email

Théâtre Saint Gervais, Genève

Nous vous avions promis de reparler du théâtre Saint Gervais pour la rentrée 2019 !

Que peut-on donc aller voir ?

Isabelle Stroun, Fondatrice du Salon d’études culturelles

Les cours 2018/2019 ➦  https://www.open-world.ch/lesalon/

FEVRIER-MARS-AVRIL

du 2 au 10 février : Eromania, un projet en deux parties : film et performance, co-écrit par Karim Bel Kacem et Caroline Bernard à partir d’interviews de « camgirls » à Bucarest où le phénomène grandit et semble chasser l’industrie du porno. (photo 1 ©Claudia Cocian/ Caroline Bemard)

du 8 au 17 Mars : une création de La Fédération Spontiste (Julie CLoux et Matteo Zimmermann) à partir du texte Mais n’te promène donc pas toute nue ! de Feydeau. Un vaudeville qui raconte comment un député est très gêné parce que sa femme aime déambuler nue !(photo 2 ©Fédération Spontiste)

du 27 au 31 Mars : on verra aussi un spectacle inspiré de Sara Kane Manque, à la croisée du théâtre et de la danse, une conception de Manon Krütli et Jonas Bühler. (photo 3 ©Carole Parodi)

du 2 au 7 Avril : dans P.E.T.U.L.A bye bye, Anna Lemonaki, sur un texte de Lena Kitsopulou, s’interroge sur le taux de suicide en Grèce depuis la crise et fait un lien avec la situation suisse. Un monologue fort sur la vie moderne et sa cruauté. (photo 4 ©Vana Kostayola)

du 9 au 13 avril : dans la pièce Imposture Posthume, Joël Maillard s’interroge sur l’idée que les aides-soignants qui nous accompagneront dans notre fin de vie seront peut-être bientôt des robots. Quelles en seront les conséquences ?  (photo 5 ©David Gagnebins-de Bon)

MAI – JUIN

du 2 au 11 mai : le collectif BPM présente la Collection : il s’agit de plusieurs petites pièces de 30mn chacune, consacrée à un objet presque disparu aujourd’hui, comme le vélomoteur, la machine é écrire, la cassette audio etc… L’objet est reconstitué à travers les souvenirs et des documents d’archives issus de la télévision u de la littérature. (photo 1 ©Anouck Schneider)

du 11 au 16 juin : programmation combinée en deuxième partie de soirée avec Le Collectif Gremaud/Gurtner/Bovay : Trois amateurs de poterie se retrouvent, comme chaque semaine, à l’atelier. Accompagnés au piano, ils chantent les petits riens qui composent la vie. Les Potiers est une sorte de comédie musicale très courte. (photo 2 ©Christian Lutz)

du 23-25 maiPurge baby purge  C’est la première fois que la Compagnie du ZEREP monte un texte dans son intégralité… et même les didascalies! La pièce de Feydeau raconte l’histoire de Toto, 7 ans, dont le père doit signer un important contrat pour équiper l’armée française en… pots de chambre. Ce jour-là, Toto, apparemment constipé, refuse de prendre sa purge malgré l’insistance de sa mère. Ici, tout se joue dans la maison bourgeoise en forme de pop-up de papier imaginée par Sophie Perez et Xavier Boussiron ! (photo 3 ©Philippe Lebruman)

du 4 au 9 juin :  Marion Duval reprend son spectacle Claptrap (monté en 2016 avec son partenaire sur les planches et à la ville, Marco Berrettini et joué à Vidy en 2017) avec cette fois-ci un autre acteur, Stéphane Roger. On a l’impression de se trouver à une réception durant laquelle assis parmi une centaine de convives, on regarderait ces deux (ex)amoureux déballer leurs histoires. Un spectacle drôle qui tient autant de la performance que du cabaret ! (photo 4 ©Yvonne Dickopf)

Bons spectacles à tous !