Print Friendly, PDF & Email
[av_post_meta]

Le petit coin lecture de Sandrine

Je viens de refermer l’autobiographie « Devenir » de Michèle Obama. Je quitte à regret une amie, et pourtant… je ne voulais pas lire ce gros coup de marketing édité par la maison Fayard, tiré à plus de deux millions d’exemplaires et qui envahit actuellement tous les points de vente. Le titre « Devenir » Michèle Obama, sentait à plein nez la propagande politique, le culte de la personnalité. 

Une Amie bienveillante me l’a mis dans les mains en me disant, « tu vas être époustouflée par cette femme »… Effectivement, le charme, l’émotion, l’intérêt opèrent immédiatement. J’ai été happée par cette autobiographie qui se lit comme un roman. Je suis passée par tous états, la larme à l’œil et le rire franc. La demande en mariage est une scène hilarante, à découvrir absolument. Michèle est une femme drôle qui reconnaît ses faiblesses, fait part de ses doutes, et de ses complexes. Elle livre avec intelligence ses réflexions sur les difficultés d’être afro-américaine aux États Unis, ses réticences face à la politique, ses questionnements de femme, d’épouse, de mère. 

Le livre s’articule autour de trois parties qui s’enchaînent rapidement : « Devenir moi », sa jeunesse dans le quartier du South Side de Chicago, sa vie d’étudiante studieuse et sérieuse à Princeton puis à Harvard -« Devenir nous » sa vie de femme, sa carrière et ses enfants et « Devenir plus » relatif à son aventure de première First lady afro-américaine à entrer à la Maison-Blanche. L’écriture est fluide et soignée. L’éditeur Fayard n’a pas hésité à confier la traduction à deux traductrices de talent, Odile Demange et Isabelle Taudière. Elles collent au plus près de l’écriture de Michèle Obama, ce qui rend la lecture agréable et vivante.

Pour quel lecteur cette autobiographie ? A qui l’offrir ?

Je la conseille à tous les lecteurs qui veulent en savoir plus sur le couple exemplaire  Michèle et Barack. Ceux qui s’intéressent aux problématiques de ségrégation raciale et aux rouages de la vie politique aux États-Unis. Et aussi, à ceux qui ont besoin d’optimisme et d’espoir en s’inspirant de la devise de Michèle : « Pourquoi pas ? ». Mais également aussi aux âmes sensibles qui apprécient les belles histoires d’amour qui se terminent bien !

Comme vous l’avez compris, un véritable coup de cœur pour moi, une réussite.

Ma note de coeur  : ❤️❤️❤️❤️❤️