Anker-Holder-Valloton

in Englishen

Jusqu’au 14 juin, la Fondation Pierre Gianadda à Martigny abrite des oeuvres de la collection privée d’un passionné d’art winterthurois, Bruno Stefanini. Ce mécène a constitué la plus importante collection d’art suisse existante, plus de 8000 pièces, avec comme unique inspiration son intuition et ses émotions.

Quelques grands maîtres suisses se révèlent alors dans l’intimité de la Fondation Pierre Gianadda. Rapprochez-vous d’Albert Anker (1831-1910), peintre du XIXe siècle au style très réaliste qui porte un regard plein de tendresse sur la Suisse populaire, les traditions et les scènes de la vie quotidienne.

Ferdinand Hodler (1853-1918) et Félix Vallotton (1865-1925) appartiennent au même siècle qu’Albert Anker, mais leurs oeuvres témoignent de l’évolution qui a secoué le XIXème siècle dans le monde de l’art. Le mouvement impressionniste a bousculé tous les codes, l’art pictural se détache peu à peu du sens pour exprimer un peu plus le monde intérieur du peintre à travers les libertés prises avec le trait et l’utilisation des couleurs. Ainsi Hodler ne sublime plus, il continue à témoigner de son époque, mais pose aussi des questions existentielles à travers ses oeuvres, notamment le tableau « Las de vivre » présent à Martigny… Vous pourrez aussi admirer les paysages et les nus de Félix Vallotton, connu et reconnu pour un style très singulier qui reflète l’art des « Nabis »*, un groupe de peintres parisiens dont ce lausannois d’origine faisait partie.

L’exposition donne une large part au travail de ces trois artistes helvètes, mais d’autres noms illustres sont aussi présentés ainsi que des sculptures et des pièces rares comme un costume d’amazone ayant appartenu à « Sissi », l’impératrice d’Autriche, ou un cristal géant vieux de 15 millions d’années.

Claire-Alice Brenac, février 2015

anker---* « Nabis » signifie « prophètes » en Hébreu.  C’est le nom que se donne un groupe de peintres de l’Académie Julian en 1880 à Paris:  Sérusier, Ranson, Maurice Denis, Bonnard, Vuillard, Roussel, Maillol…  Ils repensent leur art en simplifiant les formes, jouant de couleurs intenses qui s’éloignent de la réalité. Ils précèdent et amènent le mouvement du Fauvisme qui marque le tout début du XXème siècle.

  • Fondation Pierre Gianadda

Rue du Forum, 59
1920, Martigny, Suisse

tel: +41 (0) 27 722 39 78

0 réponses

Laisser un commentaire

Rejoindre la discussion?
N'hésitez pas à contribuer !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.