Print Friendly, PDF & Email

Sonia Jebsen – octobre 2019

C’est un évènement que beaucoup d’entre nous, vivant sur l’arc lémanique,  attendions avec impatience : l’exposition inaugurale du Musée Cantonal des Beaux-Arts de Lausanne. Plus communément appelé MCBA, le Musée avait dévoilé au public son architecture monumentale en avril dernier, lors de portes ouvertes sur le site de PLATEFORME 10, proche de la gare. Deux autres musées sont toujours en construction à cet emplacement, le MUDAC et le Musée de l’Elysée, fin des travaux prévue en 2021. Mais revenons à l’actualité, l’exposition arborant un titre très intriguant : Atlas. Cartographie du don.

En effet, l’équipe du Musée dirigé par Bernard Fibicher a souhaité mettre en lumière les 400 oeuvres de la collection, provenant de dons, legs, ou dépôts privés ou institutionnels. Vous les découvrirez en parcourant les 14 salles à thèmes, réparties sur 3 étages.  L’exposition a débuté sous les meilleurs auspices le week end du 5/6 octobre, en témoigne le flux constant de curieux petits et grands,  que nous avons croisés lors de notre visite. Et la jeunesse était belle et bien présente au rendez-vous.

Quelques mots sur l’architecture du MCBA peut-être ?

Auparavant situé au Palais de Rumine (depuis 1906), le Musée Cantonal des Beaux-Arts a donc changé d’adresse et de look!  Et que le chemin fut long et ardu, 20 ans de procédure pour faire aboutir le projet. C’est le cabinet d’architectes portugais Fabrizio Barozzi et Alberto Veiga qui s’est vu attribuer le chantier du MCBA, une renaissance intégrale. Le site de PLATEFORME 10  a permis de multiplier la superficie par 3 pour un total de 3’215 m2, une cathédrale dédié aux arts en quelque sorte.

Mais c’est une fois à l’intérieur que la magie opère!

Nous ne débattrons pas sur l’aspect extérieur du MCBA, qui sans doute n’est pas du goût de tous! Que dire de la  « Crocodile » de 18m trônant devant le Musée depuis peu ? Qu’elle est l’oeuvre du suisse Oliver Mosset et du français Xavier Veilhan,  lauréats du concours artistique. Et qu’elle fait référence à la mythique locomotive des CFF ! Et on entend siffler le train et fuser les commentaires!

Alors commençons la visite par le grand hall. Inondé de lumière naturelle et artificielle, il vous accueille avec son grand escalier menant aux étages supérieurs. Au centre se dresse une seule oeuvre, monumentale, de l’artiste italien, Giuseppe Penone : Luce e Ombra (2011), en bronze, or et granit, donation de la célèbre galeriste, Alice Pauli. La sculpture s’élance  poétiquement vers le ciel, du haut de ses 14,5m et ravit tous les regards.

Une mise en scène thématique de la collection

L’exposition vous propose un parcours thématique au long des 14 salles mises en scène grâce aux oeuvres de la collection mêlant art ancien, moderne et contemporain. Libres de toute  contrainte chronologique, géographique ou scientifique, vous pourrez découvrir les 11 thèmes composant cette cartographie artistique selon vos envies. Les grandes pointures de l’art sont au rendez-vous,  comme Rodin, Courbet, Soulages, Anselme Kiefer, Giuseppe Penone, et parmi eux les têtes d’affiche suisses, Hodler, Félix Vallotton, Alice Bailly, Miriam Cahn, etc…

Nos coups de coeur de l’exposition 

Certaines thématiques nous ont particulièrement plu en raison du sujet ou du visuel  : au rez-de-chaussée, « Tourner en rond sans perdre le nord » (coloré et ludique),  au 1er étage, la « Carte du tendre » (clins d’oeil coquins, rapports amoureux), « Forêts » illustré par les oeuvres poétiques de Giuseppe Penone, « Terra Incognito » avec la forte présence des Outre Noir  de Pierre Soulages. Un étage au-dessus, « Mappemondes » présente une installation de l’artiste franco-suisse, Julian Charrière, « We are all Astronauts » composée de globes suspendus, vierges de tous tracés (un monde à reconstruire?). A noter une oeuvre/sculpture très “Musique »de Vincent Kohler « Vintage Drums Ensemble »(2004) : batteries étincelantes dont les tambours en peau sont décorées de paysages peints à l’huile. La liste est longue et des goûts et des couleurs, on ne discute pas (soit disant!). Nous vous recommandons quand même de visiter l’exposition en compagnie d’un ou d’une guide  pour en retirer le maximum de plaisir.

Atlas. Cartographie du don

6.10.2019 – 12.1.2020

Entrée gratuite durant toute la durée de l’exposition

Musée Cantonal des Beaux-Arts

PLATEFORME 10

Place de la Gare, 16

1003, Lausanne, Suisse

Ma-Dim : 10h – 18h

Jeudi : 10h -20h

Lundi : Fermé

tel : +41 (0) 21 316 34 45

mail : info.beaux-arts@vd.ch