Print Friendly, PDF & Email

Virginie Hours

© Matthew Richards / www.walkandtalk.ch.

« Il n’est pas d’hiver sans neige, de printemps sans soleil et de joie sans être partagée » selon un proverbe serbe. Parfois, l’envie nous titille de profiter du temps qui passe, d’une belle journée lumineuse et des pentes enneigées, en laissant les skis dans les casiers et en chaussant les raquettes à neige. Alors, un autre rythme nous prend, le silence nous accompagne alors que la neige se soulève à chacun de nos pas.

Conseils pour une belle randonnée avec Matthew Richards, guide chez walkandtalk.

Virginie Hours : A partir de quel âge préconisez vous la pratique des raquettes à neige ?

Matthew Richards : Dès six ans environ, il est possible de pratiquer les raquettes pourvu que la neige ne soit pas trop profonde ou lourde. Il faut surtout que l’enfant ait du plaisir car les raquettes sont plus lourdes que des chaussures normales. Pour débuter, il vaut mieux éviter les longs tours et privilégier des parcours amusants (petites montées et descente, etc…).

VH : Existe-t-il des tailles de raquette ? Comment choisir ses raquettes ?

MR : Toutes les raquettes peuvent s’adapter aux différentes tailles de chaussures. En revanche, il existe plusieurs tailles de raquettes qui sont adaptées, soit au poids de l’utilisateur (par exemple « enfants » ou « dames »), soit au type de neige (dure ou légère et profonde). Plus le poids de l’utilisateur est important, plus la raquette devra être grande pour donner suffisamment de portance. Pour une grande portance dans de la neige fraîche et profonde, on choisira par exemple des raquettes de grande taille (c’est-à-dire plus longue) même si on a un poids léger.

© Matthew Richards / www.walkandtalk.ch.

Pour connaître les règles de comportement dans les zones de tranquillité de la faune

VH : Quel est le terrain parfait ou la neige idéale pour une randonnée en raquettes ?

MR : L’idéal, c’est un terrain vallonné sans grande pente (par exemple dans le Jura ou en Engadine) ou un terrain avec aucun risque d’avalanches. Idéalement, la neige doit être fraîche et légère. La période idéale s’étale entre janvier et février. Il faut également faire attention et respecter les zones de tranquillité de la faune.

VH : Quelles sont les conditions physiques nécessaires pour faire des raquettes ?

MR : Ce sport s’adapte à toutes les conditions physiques, il faut juste adapter la longueur et le dénivelé de la randonnée.

VH : Quels conseils donneriez-vous à des gens souhaitant commencer des ballades en raquettes ?

MR : Il s’agit avant tout de se renseigner sur les conditions de neige et les dangers d’avalanches. Dans tous les cas, il faut éviter les pentes au-dessus de trente degré d’inclinaison et donner son itinéraire à une connaissance avant de partir. Il est également nécessaire de tenir son chien en laisse ou de le laisser à la maison.  Enfin, il ne s’agit pas de chercher l’exploit mais plutôt de savourer la douceur des paysages et de profiter du silence, du soleil et de la méditation qu’offre la marche dans la neige. Enfin, pour de longues balades ou si l’objectif est de gravir des sommets, il est préférable de faire appel à un professionnel.

VH : Quelles difficultés peut-on rencontrer dans la pratique des raquettes ?

MR : On peut facilement sous-estimer la longueur d’un tour car marcher dans la neige fraîche nécessite le double du temps qu’on prendrait à pied. Il faut aussi se rappeler que les chemins pédestres d’été en zone de montagne ne sont souvent pas praticables en hiver. Il est également nécessaire de se méfier des pentes de plus de trente degrés d’inclinaison (avalanches et danger de mort). Enfin, avant tout départ pour une promenade en raquette, il s’agit de toujours prendre assez d’eau avec soi.

Walkandtalk

Matthew Richards

+41 (0)79 412 90 63

matthewric@gmail.com