Hiromi sur scène ? C’est simple : une tornade en petites touches… noires et blanches ! Nourrie au biberon de Bach et de Liszt autant que de Peterson et de Jamal, la pianiste ne saura jamais choisir entre une ballade romantique, une étude ébouriffante et une improvisation échevelée : elle prend tout, aime tout et s’empare de chaque idée musicale avec le même plaisir irrésistible et dévastateur. Son attaque est impressionnante, son énergie inépuisable et ses idées sont inextinguibles. La voir accompagnée par le grand Stanley Clarke à la basse devrait apporter un cadre lumineux à cette belle affaire et rendre ce duo magique à plus d’un titre… du répertoire !

Yvan Ischer

 Victoria Hall
Rue du Général-Dufour 14,
1204 Genève, Suisse