Print Friendly, PDF & Email

Virginie Hours

Colette fait partie de ces écrivains français dont le patronyme nous est familier mais dont on ne lit plus guère les ouvrages. Et c’est dommage… D’elle, on retient volontiers le « dialogue de bêtes » qui était souvent étudié en classe de primaire, « Gigi » pour son adaptation cinématographique ou le « Blé en herbe » pour son sujet légèrement sulfureux. Et il serait intéressant de savoir combien d’entre nous ont vraiment lu la série des « Claudine » qui ont pourtant marqué son début dans l’écriture.

D’où l’intérêt du film qui lui est consacré et qui sort sur nos écrans.

Née le 28 Janvier 1873 à Saint-Sauveur-en-Puisaye (France), Sidonie-Gabrielle Colette épouse en 1893 Henry Gauthier-Villars surnommé « Willy ». C’est un séducteur, critique musical, auteur prolifique et propriétaire de la maison d’édition qui porte son nom. Grâce à lui, elle découvre les cercles littéraires et musicaux de Paris mais aussi son potentiel en écrivant pour lui des courriers, des récits… et surtout la fameuse série des « Claudine » qu’il publiera sous son nom et qui connaitra un énorme succès.

C’est cette période de sa vie que Wash Wastmoreland a choisi de montrer dans son film « Colette » : comment Sidonie-Gabrielle devient Colette et s’affranchit peu à peu d’abord des conventions en assumant sa bisexualité, puis de son mari en se détachant de son emprise et en obtenant le divorce. S’il est de facture classique et prend quelques libertés avec la réalité historique, le film nous offre un beau face-à-face entre Colette et son mari Willy qui était de 14 ans son aîné. Et c’est cette relation de couple avec ses illusions perdues qui fait vraiment l’intérêt du film. Car Willy, très bien incarné par Dominic West, est tonitruant, noceur, plein de vie. Il prend de l’espace et Keira Knightley doit déployer tout son talent pour exister à côté de lui.

Mais l’autre mérite du film est de nous donner envie de retourner à la bibliothèque du quartier, de choisir un de ses livres et de s’y replonger. Et de remettre au devant de la scène celle qui fut la deuxième femme élue membre de l’académie Goncourt en 1945 et en devint la présidente de 1949 à 1954.

Colette, film réalisé par Wash Westmoreland avec Keira Knightley, Dominic West.

Date de sortie en Suisse alémanique : 3 Janvier

Date de sortie en France : 16 Janvier 2019

Date de sortie en Suisse romande : 23 Janvier 2019