Print Friendly, PDF & Email

Virginie Hours

A l’heure où les restaurants proposant des ramen, ce plat originaire de Chine mais typiquement japonais, se multiplient sur Genève, le nouveau film d’Eric Khoo « la saveur des ramen » nous invite à dépasser les clichés et à voyager au pays des sens.

Dans la famille du jeune Masato où on est cuisinier de père en fils, les émotions passent par les casseroles et les oignons à émincer. Et puisque depuis le décès de sa mère, son père essaie d’oublier son chagrin dans la préparation des plus délicieux ramen de la ville, Masato aimerait parfois être un bol de soupe afin que son père fasse attention à lui… Se retrouvant seul, il va alors décider de quitter le Japon et de retourner à Singapour où ses parents se sont rencontrés et où il a vécu toute sa jeunesse, à la découverte d’un nouveau monde gustatif. En effet Singapour, ville-Etat né du mélange des cultures chinoises, indiennes, malaises et européennes, recèle des secrets, à commencer par  celle de la recette du fameux Bac Kut Teh. Mais ce voyage culinaire va aussi lui permettre de remonter le temps. Entre cuisine et tourisme, on suit donc Masato à la recherche de ses souvenirs, de nouveaux plats et de nouvelles saveurs mais aussi des raisons qui ont conduit sa mère à garder au fond d’elle-même une sourde tristesse.

On peut regretter que l’évocation de l’occupation de Singapour par les japonais soit très succincte mais Eric Kooh, lui-même singapourien, semble faire le choix de la réconciliation, la cuisine étant avant tout une affaire de rencontre et de partage.

Un très beau film rempli d’arômes et de délicatesse.

Et vous saurez désormais qu’on sert le thé dans le sens des aiguilles d’une montre.

La saveur des ramen, d’Eric Khoo

avec Takumi Saitoh et Jeanette Aw-Ee-Ping

Date de sortie en Suisse alémanique : 27 décembre 2018

Date de sortie en Suisse romande : 26 décembre 2018