Sonia Jebsen – février 2021

©LenaKa

Poster sur les réseaux sociaux l’image d’un plat préparé par nos soins ou un chef est devenu chose courante.  Si tirer le portrait à votre mets du jour parait simple, le rendre esthétique est plus compliqué. Les temps changent, le culinaire est devenu fashionable. Devant l’objectif, les top modèles sont colorés, savoureux, de formes diverses et variées. Ils se font sauter à la poêle ou revenir aux petits oignons, se dégustent crus ou cuits ! La cuisine se dévore des yeux avant les papilles… Rencontre avec des pros en la matière : le duo du Studio de photographie publicitaire et culinaire Lenaka créé en 2014 et remarqué (on vous le donne en mille) sur Instagram…

Zoom sur Lena et Nicolas

C’est le coup de foudre qui réunit Lena et Nicolas Guyot qui se qualifient d’inséparables  (si si comme les perruches!).

L’accent de la jolie et gracile Lena révèle son origine russe. Sa jeunesse, elle la vit à Polyarni, froide ville au nord de Mourmansk, connue comme base navale pour sous-marins. De cet environnement austère, la jeune Lena veut s’échapper. Le cinéma, le théâtre la font rêver. Contre le conseil familial, elle choisit d’étudier la réalisation, la mise en scène, et donne des cours de théâtre aux enfants. Une rencontre amoureuse va faire basculer sa vie, elle quitte la Russie pour s’installer en Suisse. Mais hors question de se tourner les pouces, sa créativité bouillonnante la pousse à  s’exprimer.

Nicolas est franco-suisse. Un sympathique mélange entre le sud de la France (La Ciotat) et  Neuchâtel. Enfant il passe la plupart des vacances dans le val de Ruz. Diplômé de l’ Ecole Hôtelière de Marseille, il choisit de travailler dans un autre domaine professionnel, mais reconnaît cette formation comme une école de vie. Avec l’apparition du numérique, Nicolas se prend de passion pour la photographie.  L’univers de la mode lui fait de l’oeil, il s’y frotte et c’est lors d’un shooting qu’il fait la connaissance de Lena. 

Curieuse professionnelle, Sonia part toujours un appareil photo à la main, pour partager les beautés de la région ou sa passion pour l’art et les artistes.

Lena : la force créatrice

Il existe des personnes qui savent transformer une  fragilité en force créatrice, en force de vie. C’est le cas de Lena. En effet, la jolie trentenaire a souffert d’anorexie durant des années. Sa lutte contre ce mal prend une tournure très surprenante : elle cuisine non stop, d’abord pour le plaisir de ses proches puis pour des traiteurs. ” A l’époque, Lena ne prenait qu’un café et un bout de chocolat” précise Nicolas. “Mais elle cuisinait magnifiquement sans avoir pris de cours, sans aucune recette”. Ses mets succulents, elle les photographie pour en garder la trace. En 2014, il découvre les clichés réalisés avec un petit appareil. Impressionné par leur qualité et leur esthétisme, il l’encourage dans ce sens.

Nouveau déclic pour Lena : “Lorsque j’ai pris l’appareil photo, ma folie culinaire a cessé du jour au lendemain.” Là encore, elle se jette à corps perdu dans ce médium sans apprentissage. Talentueuse, elle l’est indéniablement.  Où puise t’elle son inspiration ? “J’adore tous les beaux objets, et l’architecture, avec une admiration pour le travail de Zaha Hadid”. “Le design, le linéaire, le géométrique influencent ma vision de la photographie culinaire”.

Le Studio Lenaka : les aliments font leur show

Au moment de la création du studio,  la photographie culinaire n’est pas encore en vogue. Peu de professionnels s’y consacrent en Suisse et les restaurateurs n’y voient aucun intérêt commercial. “Deux ans plus tard, c’est l’explosion sur les réseaux sociaux et la demande est très forte”, explique Nicolas. Comment qualifier la food photography ?  La représentation d’aliments et de plats existait déjà en peinture avec les natures mortes qui appellent à la contemplation. En photographie , l’artiste va raconter une histoire, susciter des émotions et faire appel à tous nos sens. Sa démarche est à la fois artistique et publicitaire.

Chez LenaKa, on a misé dès le départ sur un mix entre mode et nourriture. Ils réalisent notamment une série fun et sexy avec un top model tout argenté posant lascivement avec des poissons ou des crustacés. “Représenter les aliments d’une manière décalée est à la base de  notre concept”, dit Lena.  Elle s’éclate à la mise en scène car la nourriture peut être manipulée à souhait ! “Elle a toujours en tête une image précise avant le shooting pour un produit ou le portrait d’un chef” précise Nicolas. “Il est ma muse”, sourit Lena. Au fait quel est son rôle ? Il est assistant lumière, se charge du marketing et des relations publiques auprès des restaurateurs et des enseignes commerciales.

©LenaKa

A leur palmarès, ils comptent des grands noms de la gastronomie genevoise comme Yoann Caloué du Flacon, Dominique Gauthier du Chat Botté, Michel Roth d’Umami, ou le chocolatier Guillaume Bichet, et tellement plus. Fans de leur travail, ils sont aussi devenus des amis et s’invitent fréquemment les uns chez les autres.  Nous confirmons,  difficile de résister à la joie de vivre et la générosité de ces inséparables. Impossible de ne pas dévorer des yeux leurs créations photographiques tirant vers le minimalisme qui subliment les aliments. Un conseil, suivez-les sur Instagram et Facebook et inspirez-vous de ces natures mortes contemporaines pour vos prochains clichés !