Print Friendly, PDF & Email

Juin 2017 – Julie Vasa

Question piège : en quelle année les femmes suisses ont-elles acquis le droit de vote… ? Il y a fort longtemps pensez-vous ? Et bien pas du tout : c’était en 1971 ! Avec L’ordre Divin sur les écrans depuis le 7 juin, Petra Volpe signe un film fort, tout en finesse, bourré d’humour et en ligne avec l’actualité.

Un titre bien choisi

« Une femme en politique, c’est contraire à l’ordre divin ». Ainsi s’exprime l’une des opposantes au suffrage féminin dans le film. Citation originale de l’époque, elle donne donc son titre au film, dont on retiendra en réponse les mots de Nora exprimés dans une très jolie scène : « Nous sommes tous différents mais tous pareils devant Dieu ».

Les cinéastes suisses seraient meilleurs en documentaire qu’en réalisation de fictions entend-on parfois… Rien n’est moins sûr avec L’ordre Divin, un film réalisé par Petra Volpe qu’elle est venue présenter à Genève le 5 juin. D’ores et déjà auréolé de trois Quartz au Prix du cinéma suisse ainsi que de trois récompenses au festival américain de Tribeca dédié au cinéma indépendant, dont celle du Prix du public du festival du film. En un mois, l’Ordre Divin a enregistré 250 000 entrées en Suisse allemande et arrive sur nos écrans cette semaine… Nul doute que ce film connaîtra un grand succès côté Suisse romande. Et ce sera grandement mérité!

1971, Woodstock, révolution sexuelle… Les lignes bougent partout dans le monde, sauf peut-être dans la campagne suisse où vit Nora, jeune femme d’une trentaine d’années qui passe ses journées au foyer à prendre soin de son mari, ses deux fils et son beau-père. L’ennui commençant à lui peser, elle envisage de retravailler. Et quelle n’est pas sa surprise lorsque son mari – l’homme de sa vie – s’y oppose fermement, lui rappelant que légalement, elle a besoin de son autorisation pour accepter le poste! À cette déception s’ajoute le choc de voir sa nièce internée de force par ses parents pour mauvaises mœurs et indiscipline.

Choquée par de telles injustices, Nora décide de rejoindre le mouvement féministe qui prend alors forme en Suisse. Tout en douceur, mais avec fermeté et détermination, Nora parvient à tenir tête aux siens et emporte l’adhésion des autres femmes l’entourant, en dépit des préjugés, des humiliations et des résistances. Bien plus qu’une libération des femmes, c’est tout le système du patriarcat qui est alors ébranlé. L’obtention du droit de vote est en effet allé de pair avec une émancipation des femmes mais également des hommes, ce que Petra Volpe démontre admirablement bien dans son film servi par un casting formidable.

Un message politique fort, on ne peut plus d’actualité à l’heure où les élections ne mobilisent malheureusement plus nécessairement, et distillé avec beaucoup d’intelligence et d’humour. Certaines scènes croustillantes ne manqueront pas de marquer durablement les esprits et nul doute que certains spectateurs ne verront plus les tigres du même œil après avoir visionné ce long métrage! Un film à ne pas manquer!

Cinéma les Scala

Rue des Eaux-Vives 23,

1207 Genève, Suisse

tel: + 41 (0) 22 736 04 22
www.les-scala.ch
info@les-scala.ch