[av_post_meta]

Odile Chabrillac est naturopathe, journaliste et psychothérapeute. Spécialiste des cures detox, elle accompagne ses patients sur le chemin de l’équilibre et du bien-être.

Vous vous souvenez de “Mon cahier detox” d’Odile Chabrillac? Et bien ça y est, elle a remis le couvert avec “Mon cahier régime tout cru”, cette fois pour une détox version… crue. Un programme pour vous guider dans une nouvelle alimentation “healthy”, pleine de vitalité avec des recettes de “crusine” toutes simples, goûteuses et faciles à réaliser pour soi, la famille, les amis et à expérimenter d’urgence !

Le pitch : nous sommes ce que nous mangeons, notre énergie s’appuie sur nos choix alimentaires. Mot d’ordre : remettre de la vie dans ce que nous ingérons, en privilégiant les aliments bruts non dénaturés par la cuisson, afin de nourrir la vie en nous, dans chacune de nos cellules et les faire pétiller de joie et d’énergie. Découvrez la raw food diet, le mode d’emploi avec Odile, c’est parti!

VBB : Qu’est-ce donc que cette “crusine”?

Odile Chabrillac : Le principe de la « crusine », c’est de manger cru. Mais cela dépasse largement l’idée que l’on s’en fait habituellement. Il existe toute une pratique associée à ce mode alimentaire, avec l’usage de certains produits (les algues, le jus d’herbe, les noix de cajou, les graines de chia, etc.), certaines techniques (la germination, la fermentation) et certains instruments (l’extracteur de jus, le déshydrateur…). Il existe également quelques cuissons au sein de cette crusine : à condition qu’elle ne dépasse pas 42°C, température à laquelle les enzymes commencent à se détériorer. Or l’objectif ici est de préserver au maximum les nutriments des aliments, avec en premier lieu ces fameux enzymes garants de notre énergie et de notre santé. L’alimentation vivante va encore plus loin que la crusine en poussant aussi loin que possible certaines exigences alimentaires : pas de gluten, pas de produits animaux ni de produits laitiers, pas de sel, très peu de sucre ou d’aliments sucrés. Elle met en particulier l’accent sur les légumes riches en chlorophylle. C’est une démarche un peu radicale mais réellement bénéfique car elle nous aide à mettre dans notre assiette des aliments les plus vitalogènes possible comme les graines germées ou la choucroute crue.

VBB : Quel bienfaits supplémentaires apporte la “raw food” par rapport à une détox “classique”?

Odile Chabrillac : Une détox plus classique risque de fatiguer le corps, surtout si elle n’est pas parfaitement encadrée. Le fait de manger cru favorise la détox, mais en préservant davantage notre vitalité. En plus, la raw food est à la fois originale et savoureuse. C’est une expérience à tenter, pour ressentir les bienfaits qu’elle nous procure : meilleur sommeil, meilleure récupération, peau sublimée et ligne retrouvée… Il y a aussi moins de risque de crise curative (cette crise est liée à l’élimination des toxines lors des jeûnes et des monodiètes). En plus, on n’a pas faim…

VBB : ​Quelles sont les étapes à suivre pour se lancer dans cette alimentation ​et par quoi commencer?

Odile Chabrillac : D’abord, on vérifie que l’on est suffisamment en forme pour s’y mettre. Pas de fatigue inhabituelle, pas de frilosité, ni de fragilité intestinale ? Vous pouvez vous lancer ! Dans tous les cas, ce sera progressivement. Dans un premier temps, on commence tous ses repas par des aliments crus, des aliments lactofermentés (jus, pickles, choucroute crue) et/ou des jus de légumes, si possible maison, mais à l’impossible nul n’est tenu : il existe de très bons jus de légumes en magasins bio, de type Biotta de Breuss. Puis ajoutez un smoothie le matin à votre petit-déjeuner. Ainsi vous bénéficierez de cru à tous les repas. Alors, vous pourrez passer à l’étape suivante qui consistera à ne manger que des aliments crus pendant toute une journée, puis tout un week-end, puis toute une semaine… Il faut concevoir ce nouveau mode alimentaire comme un jeu et non comme une obligation « pour se faire du bien ». Ce qui signifie que si on élimine certains aliments – café, lait, chocolat -, on va le faire progressivement. Je suis pour la douceur en toute chose ! Idem pour les expériences : on les fait l’une après l’autre. Et si l’on n’aime pas quelque chose, on l’oublie ! Le plaisir fait partie des exigences incontournables de l’alimentation. Tout en sachant que l’on évolue aussi : on perd petit à petit le goût du sucre, celui du sel, et l’on redécouvre l’incroyable saveur des aliments cuisinés aussi simplement que possible.

VBB : On va devoir faire un peu plus attention à ce que l’on met dans son panier en faisant ses courses…

Odile Chabrillac : Manger cru est effectivement exigeant, en particulier au niveau de la qualité des produits que l’on va préparer. Ce qui représente un certain coût en terme de budget, car on va choisir autant que possible des aliments de qualité biologique, mais aussi des produits le plus frais possible, pour qu’ils soient savoureux et très riches en nutriments. Dans cette alimentation, l’on ne consomme quasiment plus d’aliments industriels, car on recherche une alimentation la plus riche en nutriments possible : on fait donc la chasse aux calories vides, les aliments concernés n’apportent aucun nutriment bénéfique au corps, et rien que du sucre et/ou des graisses de mauvaises qualité. Ici au contraire, on recherche une qualité nutritionnelle optimum : on parle alors de calories pleines…

 VBBQuelques idées ou recommandations pour l’automne qui débute bientôt?

Odile Chabrillac : En automne, passée la Toussaint, on est très vigilant à préserver son énergie. Donc on évite les expériences extrêmes surtout s’il fait froid dehors. Je conseille pour les personnes en bonne santé de faire deux-trois jours de cure de raisin, pour se détoxiquer, sans s’épuiser, une dernière fois avant l’hiver. Puis d’inviter à sa table soupes crues et tièdes : on les réchauffe avec de l’eau à 50° et des jus de légumes de saison.

“Mon Cahier régime tout cru” est un guide super pratique, avec ce test au début pour un petit bilan nutritionnel qui vous permet de savoir où vous en êtes et démarrer en respectant votre nature et votre corps. Pas d’intégrisme, bien au contraire, juste la marche à suivre selon vos besoins et vos envies et un accompagnement quotidien comprenant une semaine de transition et deux semaines de menus. A vous les crackers, les spaghettis de légumes, les jus, les smoothies, les soupes, les houmous, les glaces vegan… Bien illustrés, les propos d’Odile sont clairs, bourrés d’infos, donc nourrissants en eux-mêmes, un petit cahier à dévorer tout cru  pour un réel bien-être et une véritable cure de jouvence!

Vous souhaitez suivre Odile Chabrillac? N’hésitez pas :  odilechabrillac.blogspot.com.