Print Friendly, PDF & Email
[av_post_meta]

Sa tête vous dit quelque chose ? Pas étonnant car Thibaut Evrard, acteur belgo-suisse, occupe régulièrement l’écran, que ce soit au cinéma, dernièrement dans “Mon roi” de Maiwen, ou à la télévision, dans les séries “Borgia“, “le Tunnel“, “Trepalium“. ll est également un habitué des planches dans un registre éclectique puisqu’il joue aussi bien le drame, “la Mouette” de Tchekhov au conservatoire, “La tempête” de Shakespeare au théâtre de La Chaux-de-Fonds, que la comédie: “le Juste pour rire show” d’Arturo Brachetti.

Rencontre…

Thibaut Evrardl est né en Belgique où il ne reste que 2 mois… Arrivé en Suisse à l’âge de 6 ans, il fait toute sa scolarité à l’école internationale près de Founex, ce qui lui permet aujourd’hui d’être capable de jouer en anglais… Un atout non négligeable dans des carrières de plus en plus internationales. Il sera ainsi à l’affiche du prochain film de Wim Wenders qui sortira en 2017. D’où lui est venue l’envie d’être acteur ? Il ne sait plus très bien mais c’était comme une évidence, une fois son bac en poche. Ses parents lui donnent alors 2 ans pour conforter cette envie. Il part à Paris et s’inscrit au cours Florent, cette « grosse machine » qui offre tant de possibilités en terme de cours et de rencontres… Il est admis au Conservatoire National Supérieur d’Art Dramatique de Paris (sur concours), sans réaliser pleinement qu’il s’agit « d’une des meilleures écoles de France », avant de retourner en Suisse où il intègre la Manufacture (Haute Ecole des Arts de la scène de Suisse Romande). Il suit également un master de mise en scène et travaille notamment avec les humoristes Vérino et Pierre-Emmanuel Barré qu’il met en scène.

©Mathilda Olmi

Vincent Macaigne

Karim Bel Kacem

Son actualité est suisse ou plutôt Lausannoise.
Lausanne, Thibaut Evrard connaît bien et il aime même. Son arrivée au théâtre de Vidy est le résultat d’une audition, lorsque Krystian Lupa met en scène « la salle d’attente » en 2011 avec 15 jeunes sortant de l’école . Depuis, il n’arrête pas. Tant mieux !
Il a également été remarqué l’année dernière dans la pièce « les Ogres » d’Anna Van Brée au théâtre de l’Arsenic.

Du 13 au 21 Décembre 2016, il était à l’affiche de la pièce « En manque » de Vincent Macaigne, metteur en scène et réalisateur, au théâtre de Vidy. Heureusement pour nous, le spectacle sera repris du 23 au 26 mars 2017.
« Je suis très admiratif du travail de Vincent Macaigne et d’un certain chaos créatif » nous confie-t-il. « Il y a une radicalité hypersensible dans ce qu’il met en place. »
Le thème ? La solitude, aussi bien sociale que mentale, et la volonté de « reconquérir le désir de vivre ». C’est un théâtre de passion de « violence grisante » explique Thibaut Evrard. «il existe une peur excitante chez Vincent Macaigne de faire du théâtre » conclue-t-il.

Du 18 au 26 janvier 2017, il jouera également dans la pièce de Karim Bel Kacem, « Mesure pour mesure » de William Shakespeare, toujours au théâtre de Vidy. Un terrain plus familier puisque ces deux-là ont déjà travaillé ensemble à plusieurs reprises et se connaissent bien. Il s’agit du dernier volet d’une trilogie sur une réflexion entre le théâtre et le cinéma. Karim Bel Kacem a souhaité adapter l’œuvre du dramaturge anglais à un contexte contemporain, tout en restant sur l’intrigue principale et en respectant la pureté de la langue. Karim Bel Kacem a étudié les arts plastiques à la Haute Ecole d’Art et de Design de Genève et il utilise la technologie pour faire un spectacle en bi-frontale, afin de mettre le spectateur en situation de réfléchir concrètement sur notamment la surveillance et le voyeurisme contemporain. « C’est une lecture intime du monde politique, à la fois glaçante et géniale » s’enthousiasme Thibaut Evrard.

Et ses projets ?
« Je suis pas mal dans l’écriture actuellement. »

©DR

Théâtre Vidy-Lausanne

Avenue Emile-Henri-Jaques-Dalcroze 5,

1007 Lausanne

Téléphone : +41 21 619 45 45

www.vidy.ch