Print Friendly, PDF & Email
[av_post_meta]

Quelle idée saugrenue de s’enfermer volontairement dans une pièce pendant 1 heure ! C’est pourtant mon amie Kathleen qui m’en a donné l’envie lorsqu’elle m’a raconté la visite de ses amis lyonnais et comment elle avait décidé de les emmener « faire une partie d’escape room » chez Trip Trap. « Nous sommes très joueurs » s’était-elle presque excusée.

Alors, pourquoi pas ?

Je retiens une séance pour moi et mes 3 filles âgées de 10 à 16 ans. Car l’escape room est un jeu grandeur nature qui s’adapte à tous les âges, il suffit d’être curieux et de se lâcher. Et en effet, les meilleurs temps sont obtenus par les groupes d’amis et non les team buildings d’entreprise où chacun peut-être ose moins…

Comme nous sommes néophytes, nous choisissons l’ambiance genevoise, celle de la confrérie de la Pierre (premier niveau conseillé à ceux qui n’ont pas l’expérience). À notre arrivée, nous sommes accueillies par le « maître du jeu » qui nous explique les règles, donne les consignes, nous met en condition… avant de nous enfermer dans un vestibule du 18e siècle au sol carrelé et aux murs décorés de tableaux de maîtres. Clic clac. Claustrophobe ? Pas de panique, en cas de besoin il est possible de sortir de la pièce à tout moment en appuyant sur une sonnette. Et puis, le maître du jeu nous surveille…

C’est Béryl, 10 ans, qui trouve le premier indice. Nous vivons ensuite 10 minutes de flottement (et de tension) avant de comprendre la suite à donner. Car il faut fouiner (avons-nous regardé dans tous les recoins de la pièce ?), observer (pourquoi cet objet est-il à cette place là ?), réfléchir, trouver les liens logiques entre le lieu et les éléments. Et puis, une fois que chacune a intuité le principe du jeu, tout s’enchaîne avec des rebondissements inattendus (je ne vous dirai rien…) qui font monter la pression (le temps file, il faut se dépêcher) et l’engouement. Lorsque nous patinons trop, une sonnette retentit et un indice nous est donné pour nous permettre d’avancer. Ainsi, pas de temps mort. Chaque fille s’active et contribue à sa manière, confirmant que « l’union fait la force » !

Enfin, nous trouvons la clé qui nous permet d’ouvrir la porte et de nous enfuir…

Temps écoulé : 59mn et 15 secondes. Pas mal quand on sait que 40% des joueurs ne sortent pas dans les temps !

Le principe de « l’escape room » : parvenir à s’échapper d’une pièce dans une durée limitée, généralement 1 heure, à l’aide d’énigmes ou d’indices qui y sont disséminés.

Les concepteurs de « Trip Trap » ont découvert ce jeu lors d’un week-end à Paris et ont décidé d’en créer un sur Genève. L’atout de ce groupe de 6 trentenaires ? Ils sont eux-mêmes joueurs et ont pris énormément de plaisir à concevoir les ambiances et les énigmes. Comme il s’agit aussi de se différencier des 5 autres « escape rooms » qui existent sur Genève, ils ont misé sur la qualité des décors (soulignée par ma copine Kathleen qui y avait déjà joué ailleurs), l’accueil et la convivialité avec notamment un coin bar/canapé qui permet de prendre son temps, avant ou après le jeu.

Trip Trap café

La clientèle change, a déjà de l’expérience, devient exigeante. « On apprend tous les jours et on se réjouit de l’arrivée de nouvelles techniques, d’aller plus loin… «  nous confient-ils. Ils pensent d’ailleurs modifier certaines salles courant 2017 pour maintenir l’envie.

« Et pourquoi ne pas concevoir un jeu dans une maison de la campagne genevoise qui durerait 3 heures ? » nous avoue finalement l’un d’eux, les yeux pétillants.

Pour qui ?

Tous les âges à partir de 7 ans mais les enfants jusqu’à 14 ans doivent être accompagnés d’un adulte.

Les groupes sont composés de 2 à 6 personnes selon les salles. Il existe deux salles de la confrérie de la Pierre, ce qui permet de les louer ensemble et d’organiser un « escape room challenge » entre deux équipes.

Possibilité d’organiser des anniversaires, des team-buildings ou juste des soirées entre amis.

Idéal comme expériences à vivre en famille.

Les ambiances :

Trip Trap propose 3 ambiances très différentes :

  • la confrérie de la Pierre qui se déroule à Genève (niveau débutant),
  • les pirates et Jack Rackham (niveau intermédiaire)
  • la maison de Marie Laveau et les mythes Vaudous (niveau confirmé), univers particulièrement soigné qui leur a demandé près de 7 mois de travaux.

Coût :

150 chf par session de jeu et par équipe de 2 à 5 personnes (pas de carte de crédit)

Trip Trap

6 chemin de la Gravière

1227 les Acacias

+41 22 345 05 15

www.triptrapescape.ch

Ouvert du mardi au dimanche de 10h à 21h30

⌛️