Print Friendly, PDF & Email

Virginie Hours

Le film » The Wife » du suédois Björn Runge nous conte l’histoire de Joan Castleman (Glenn Close) et de son mari John (Jonathan Pryce) qui partent à Stockholm pour qu’il puisse recevoir le prix Nobel de littérature. Dans leur voyage, ils sont accompagnés de leur fils David (Max Irons) qui aimerait être reconnu par le père dans ses propres ambitions littéraires et par un journaliste (Christian Slater) qui aimerait écrire la biographie de John…

Le scénario est directement inspiré du livre de Meg Woltizer nommé dans sa version française « l’épouse » ou plus récemment et judicieusement, « la doublure. »

Car c’est bien de cela qu’il s’agit. Le secret qu’évoque la bande-annonce n’est pas le sujet central de l’histoire puisqu’il nous est révélé presque dès les premières images lorsque, les grands yeux écarquillés, Joan apprend par téléphone que son mari John obtient le prix tant attendu. L’intérêt du film est ailleurs. Tout d’abord, dans les coulisses du Nobel, cet accueil protocolaire à Stockholm, la préparation du gala, ce tourbillon d’honneur et ce fameux dîner dans l’hôtel de ville qui fait vibrer la nation toute entière. On peut d’ailleurs regretter que le réalisateur ait privilégié la langue anglaise alors que la langue suédoise aurait pu accentuer l’esprit huit-clos du récit, conduisant Joan à cette introspection. Mais l’intérêt du film réside surtout dans ce vernis qui se craquelle petit à petit sous nos yeux, ce rôle que Joan ne veut plus jouer après quarante ans de complicité et tous les succès espérés. Mais pourquoi maintenant ? Quelle est cette goutte d’eau qui fait déborder le vase ? Et finalement, qui est la doublure de qui…

La performance de Glenn Close la rend favorite pour l’Oscar de la meilleure actrice et c’est un plaisir de la retrouver sur grand écran et de lire sur son visage comme dans un livre ouvert. Annie Starke, qui joue Joan jeune, ressemble à sa mère Glenn Close dont elle a les mêmes yeux expressifs. Quant à Jonathan Pryce, il est également excellent dans le rôle de celui qui essaie d’être à la hauteur.

Un film sur le bilan d’une vie qui résonne longtemps après.

The Wife, film réalisé par Björn Runge avec Glenn Close, Jonathan Pryce et Christian Slater.

Date de sortie en suisse alémanique : 7 Février 2019

Date de sortie en suisse romande : 20 Février 2019

Pas de sortie sur grand écran en France mais en e-cinéma : 24 Janvier 2019