Print Friendly, PDF & Email

Actuellement

Farinet ou le faux monnayeur Valaisan – du 30 septembre au 21 octobre 2018

Le théâtre Töpffer fait parti du patrimoine genevois puisqu’en vingt-neuf ans d’existence, près de deux générations d’enfants ont usé leurs fonds de culotte sur ses bancs…

C’est une histoire de famille et de passion, celle pour un théâtre poétique et tout public, avec de vrais acteurs, un vrai pianiste (fidèle Julio Wernicke) et de vrais décors… pour un prix accessible. « Je souhaite donner une culture théâtrale différente aux enfants » nous explique Maurice Gabioud, à la fois directeur, régisseur, et comédien. Le chat botté, Rat des villes et rat des champs, Cendrillon…. Il se veut fidèle à un répertoire que certains pourraient juger trop classiques mais qui cachent toujours une réflexion plus profonde. « Ils sont vifs » nous dit-il comme pour expliquer l’engouement des jeunes spectateurs pour ces histoires qui en cachent d’autres. Ainsi dans Pierre et le loup, les livres du bibliothécaire lui sont volés pour être brûlés, comme un rappel à l’histoire et à notre actualité.

Programme 2018-2019

Hansel et Gretel – du 25 novembre au 16 décembre 2018

Blanche Neige – du 2 mars au 24 mars 2019

Le Tour du Monde en 80 Jours – du 4 mai au 26 mai 2019

Selon lui, quelles sont les raisons de cette fidélité ? « J’offre un spectacle familial, poétique… et un beau décor. »

Car le décor est la touche personnelle qu’il élabore avec un collaborateur. « Je lui raconte tout, je lui décris tout et ensuite, c’est lui qui calcule et décide. » Beaucoup se souviendront de la trappe prévue dans le plancher pour laisser apparaître le museau de souris des villes ou souris des champs au grès de l’histoire… Chaque décor coûte environ 20 000 CHF et il les entrepose soigneusement dans un hangar pour mieux les réutiliser le temps voulu. Car une même pièce est jouée en moyenne tous les six ans.

« Mais pour Farinet, je n’ai pas pu car le décor était trop lourd et encombrant. J’ai donc dû totalement le reconstruire » nous raconte-t-il pour expliquer pourquoi cette année, il ose lancer un appel. Car si le théâtre bénéficie d’un soutien financier de la part de la fondation Wilsdorf, de l’école Töpffer et de la loterie romande tous les deux ans, le budget est juste à l’équilibre et ne permet pas des « extras ».

C’est pourquoi, Maurice Gabioud lance un appel exceptionnel :

« Afin de fabriquer le décor de notre prochain spectacle et de financer la création des prochains spectacles (équipement, décor, costumes communication…), nous lançons un appel aux soutiens participatifs. En aidant le théâtre Töppfer, notre petit théâtre pourra continuer à vivre. »

A nous de répondre (voir le site du théâtre) si nous souhaitons que les petits genevois et leurs parents continuent de profiter d’un endroit authentique, poétique et culturel.

Le théâtre Töpffer…

Il peut accueillir cent-vingt personnes et propose en moyenne quatre pièces par an jouées principalement par des comédiens amateurs. » Je suis sans cesse à la recherche de comédiens ou de figurants » nous lance Maurice Gabioud comme un défi sympathique. Car si l’histoire de Hansel et Gretel ne nécessite que quatre comédiens, il a besoin d’une vingtaine de personnes pour jouer Farinet.

Depuis un an, les affiches sont peintes par Marion Clabaud.

Théâtre Töppfer

Avenue Eugène- Pittard, 21

1206 Genève, Suisse