Print Friendly, PDF & Email

Ces deux procédés n’opèrent absolument pas de la même façon:

le filtre chimique solaire que nous connaissons depuis longtemps est une formule qui neutralise les rayons ultraviolets dans l’épiderme. Ces crèmes ont l’avantage d’être invisibles, et de résister mieux que le filtre minéral aux bains de mer et aux frottements du fait de la pénétration des agents actifs dans la peau.  En revanche il y a une vraie polémique quant à leur impact sur le système hormonal, et la pollution de l’environnement!

Les filtres  minéraux agissent  à  la surface de la peau: parmi leurs composants, une micro-poussière minérale opère comme un miroir empêchant le rayonnement ultraviolet d’atteindre l’épiderme.  Protection ultime pour peaux sensibles, sans effet néfaste et sans action polluante sur l’environnement,  mais on ne peut pas tout avoir… il y a un désavantage: un effet poudré, plus ou moins prononcé selon les marques, donc il est indispensable de tester!

  • L’indice Sun Protection Factor-ou SPF (20, 30, 40….), indique le degré de protection contre les rayons ultraviolets B (UVB). Le filtre UVA est très difficilement quantifiable, vous ne trouverez aucun indice sous forme de chiffre, alors la mention UVA doit être impérativement dans un cercle pour répondre aux normes européennes et être sérieuse.