Print Friendly, PDF & Email

© Nathalie Tardy

C‘est la deuxième année que le Cercle de la voile de Villeneuve organise la Route des Îles. Le concept ? 3 îles, 4 régates, une fête. Sur un format proche de la régate du Bol d’Or, il prévoit un parcours de 90 km (soit les deux-tiers d’un Bol d’Or), entre l’île de Peilz à Villeneuve et celle de la Harpe à Rolle.

Pour ses organisateurs, il s’agit de proposer une grande régate lémanique au départ du Haut-Lac : la Route des Îles est ainsi la deuxième plus longue régate du Léman, derrière le Bol d’Or et devant la Genève-Rolle.

© Nathalie Tardy

Questions au navigateur Simon Brunisholz, président du comité d’organisation :

 

Virginie Hours : combien de participants attendez-vous cette année ?

Simon Brunisholz : Nous devrions être entre 60 et 80. Actuellement il y a 33 inscrits et 12 pré-inscrits annoncés. Mais la plupart des gens ont l’habitude de s’inscrire à la dernière minute.

 

VH : Êtes-vous d’accord quand on appelle cette course la « petite cousine » du Bol d’Or ?

SB : Nous sommes loin d’être au-niveau du Bol d’Or (80 éditions, une longue histoire). Nous ne cherchons donc pas forcément à nous comparer à elle mais effectivement, nous souhaitons offrir un long parcours au départ du Haut-Lac dans l’idée du Bol. La Route des Îles a des similitudes certaines, notamment en terme de distance et de temps nécessaire pour effectuer le parcours. En revanche, le timing et le concept avec un départ le vendredi soir nous différencient du Bol d’Or ou de la Genève-Rolle-Genève.

Nous mettons aussi beaucoup d’énergie à ce qu’il y ait de l’animation et que ce soit la fête à terre.
Ce surnom est donc flatteur mais nous l’acceptons avec le sourire.

 

VH : quels sont les qualificatifs que vous appliqueriez à cette course ?

SB : Convivialité, sportivité/performance, jeunesse et vitalité !

La Route des Îles est comme une start-up : pleine d’idées, elle se fait gentiment mais sûrement une place sur la scène vélique.

 

VH : Après Justine et Elodie-Jane Mettraux, pourquoi demander au zurichois Simon Koster d’être le parrain de l’édition 2018 ?

SB : Simon Koster est probablement un des marins suisses les plus talentueux de sa génération. Doté d’une persévérance et d’une volonté à toute épreuve avec des moyens financiers (très) limités, il a atteint des résultats sportifs exceptionnels. Il est donc important de le mettre en avant et de le soutenir dans ses futurs projets (Transat Jacques Vabre 2019 par exemple).

De plus, c’est humainement un super gars, très professionnel, trilingue et sympathique. Et c’est un moyen de prouver qu’il y a aussi de la voile en Suisse alémanique !

Les régates :

  • La première régate a lieu de nuit, du vendredi 14 à 19h au Samedi 15 Septembre à 18h, de Villeneuve et l’île de Peilz à Villeneuve avec pour objectif de doubler au large de l’île de la Harpe.

  • Les seconde et troisième régates visent l’île de Salagnon, avantageusement posée devant le port du Basset à Clarens. Les concurrents s’élanceront samedi dès 10h (multi) ou 10h05 (dériveurs) et devront être rentrés avant 17h.

  • La quatrième régate concerne les optimistes au niveau du Vieux-Rhône, avec un départ à 10h et un retour avant 17h.

Cercle de la Voile de Villeneuve

Port de l’Ouchettaz,

1844 Villeneuve, Suisse

Inscription avant le 10 Septembre 2018

info@cvvi.ch

Route des îles

© Nathalie Tardy