Print Friendly, PDF & Email
[av_post_meta]

Expo Michal Rovner
Cracks in Time, 2018
vidéo projection
Espace Muraille Genève
©Luca Fascini

exposition michal rovner espace muraille genève

Il est des lieux tels que l’Espace Muraille qui attisent la curiosité, déjà par leur nom. En regardant le plan de Genève, sa situation intrigue…En effet, cette galerie d’art se love dans les anciennes caves d’un hôtel particulier du XVIIIe, propriété du couple de collectionneurs influents, Caroline et Eric Freymond.

Ce duo passionné par l’art en général s’est depuis plusieurs années investi dans la création et le sponsoring d’évènements culturels et artistiques en Suisse et à l’étranger. Ils comptent parmi les acteurs de l’art contemporain les plus respectés de par leur expertise et les liens étroits tissés avec les grands noms de la scène artistique internationale : Monique Frydman, Tomas Saraceno, Sheila Hicks, Olafur Eliasson pour ne citer qu’eux!
Quelques jours avant la nouvelle exposition consacrée à l’artiste israélienne, Michal Rovner, nous avons rencontré Caroline Freymond dans son bureau, jouxtant la galerie. Dans cet entretien, elle nous parle un peu d’elle-même mais surtout de sa passion pour l’art sous toutes ses formes.

Caroline Freymond
Galerie Espace Muraille

Sonia Jebsen : Caroline Freymond, nous voici chez vous au coeur de l’action, là où vous concevez et concrétisez les évènements mettant en lumière les artistes contemporains que vous privilégiez. Quel est votre parcours et pourquoi cet intérêt prédominant pour l’art dans votre vie ?

Caroline Freymond : Franco-suisse, j’ai, depuis mon enfance, baigné dans le monde de l’art, grâce en partie à mes parents. Je partage également ma passion pour différentes expressions artistiques (peinture, sculpture, céramique, textile…) avec mon époux, Eric, depuis 30 ans. Nos goûts ont progressivement évolué du classique au contemporain, et naturellement, nous sommes devenus collectionneurs. Juriste de formation, j’ai exercé quelque temps comme avocate. Mais c’est un métier stressant et exigeant qui ne me permettait pas de m’investir dans ma passion de l’art. Pour cette raison et suite à la naissance de mes filles, ce choix s’est imposé à moi. Mes premiers pas se sont faits à Gstaad, car nous y avons un chalet. Nous nous sommes pris au jeu de la décoration, prenant beaucoup de plaisir à voyager et chiner. Finalement, j’ai décidé d’ouvrir ma galerie dans le centre de cette très jolie station, en 2002 : “Les Menus Plaisirs”. Dans cet espace se côtoient une galerie et une boutique dans lesquelles oeuvres d’art et objets d’exception sont mis en scène au gré de mes envies.

Expo Michal Rovner
Maale (Slope)/Blue, 2018
LCD screen and video
Espace Muraille Genève
©Luca Fascini

Sonia Jebsen : L’Espace Muraille est un lieu exceptionnel à Genève. Comment le décrivez-vous ?

Caroline Freymond : Nous nous trouvons dans l’hôtel particulier appartenant à ma belle-famille dans lequel nous vivons depuis plus de 30 ans. Il a été transformé en plusieurs étapes en commençant par la toiture, les étages que nous habitons, et finalement les caves situées dans les fondations de la Vieille Ville. Etant collectionneurs, utiliser ce bel espace pour des évènements artistiques et culturels fut une évidence, faire vivre les expositions avec des concerts, de la danse. Notre but est de créer un dialogue entre l’espace et le travail de l’artiste que nous collectionnons.

Sonia Jebsen : Quel est le positionnement de l’Espace Muraille sur la scène artistique genevoise et suisse ?

Caroline Freymond : C’est un lieu assez récent, et nous ne mettons pas l’emphase sur le côté commercial, même si la plupart des oeuvres sont à la vente. Notre dernier projet dans l’immeuble a été la rénovation d’un appartement classé, situé au-dessus de la galerie. Nous y avons marié nos oeuvres contemporaines au style XVIIIe d’origine. Il est uniquement utilisé pour accueillir des évènements privés, comme les dîners avant vernissages.

Expo Michal Rovner
Espace Muraille Genève
©Luca Fascini

Sonia Jebsen : Vous avez choisi d’exposer l’artiste Michal Rovner pour démarrer 2019. Comment l’avez-vous découverte et qu’aimez-vous dans son travail ?

Caroline Freymond : Nous exposons Michal Rovner en collaboration avec la PACE Gallery (Genève) qui la représente, et la commissaire d’exposition, Laurence Dreyfus, avec laquelle je collabore depuis l’ouverture de l’Espace. C’est par elle que nous avons rencontré l’artiste, à ArtBasel, qui présentait son projet « Anubis » sous la  forme d’une vidéo  dans la section « Unlimited ». Elle travaille principalement avec ce médium mettant en scène des petites silhouettes humaines en mouvement perpétuel. Un travail fascinant, d’une grande poésie, et qui porte à la méditation.Nous avons acquis une de ses oeuvres qui est exposée dans l’appartement rénové. Au printemps 2018, nous l’avons rencontrée dans son studio, à New-York. Elle vit aussi en partie  dans une propriété en pleine nature, à l’extérieur de Tel Aviv, un hâvre de paix que nous avons découvert lors de notre voyage en Israël. Elle est bio et cultive ses propres légumes. Nous avons été  émus par ce pays,  chargé historiquement et qui influence évidemment son travail. Une démarche artistique qui n’est ni engagée politiquement, ni agressive. Michal Rovner est une artiste humaniste et sensible, qui va à l’essentiel. Dans notre exposition “Dislocation”, le public pourra découvrir une douzaine d’oeuvres (installations vidéo et projections) jusqu’au 4 mai prochain.

Expo Michal Rovner
Tracing II, 2013
3 LCD screens, paper and video
Espace Muraille Genève
©Luca Fascini

Sonia Jebsen : L’édition 2019 du salon d’artgenève a lieu du 31 janvier au 3 février. Quelle est votre opinion sur cet évènement ? Comment y participez-vous ?

Caroline Freymond : Je connais bien le directeur, Thomas Hug, qui par son excellent travail, a porté artgenève à un niveau très apprécié des galeristes, collectionneurs, amateurs d’art et du public. La participation croissante de nouvelles galeries venant de Suisse et de l’étranger le prouvent de manière concrète depuis 2011. Cette visibilité que crée artgenève pour les différents acteurs de l’art moderne et contemporain est un atout majeur. Ce salon, de taille humaine, rend possible les rencontres, les échanges, les découvertes, positionnant Genève sur la carte européenne et sans doute mondiale de l’art. En tant que collectionneurs, ce salon nous permet de visiter  nos galeries « amies » et de découvrir à chaque nouvelle édition un (e) artiste, une oeuvre « coup de foudre ».

 En conclusion, nous tenons à remercier Caroline Freymond qui nous a accordé un peu de son précieux temps durant l’accrochage  de l’exposition « Dislocation ».  Nous avons découvert une femme passionnée et dynamique, consacrant une grande partie de sa vie, en duo avec son époux, à faire vivre les arts et la culture dans l’Espace Muraille. Nous espérons que cette présentation vous donnera l’envie de découvrir ce lieu exceptionnel lors de la première exposition personnelle de Michal Rovner en Suisse, dont les oeuvres résonneront de manière particulière dans ce lieu chargé d’histoire.

Espace Muraille

Exposition Michal Rovner « Dislocation »

du 1er février au 4 mai

Place des Casemates, 5

1211, Genève 3, Suisse

Ma-Ven : 10h – 12h/13h – 18h

Sam : 13h – 18h ou sur rendez-vous