[av_post_meta]

Pour l’instant, le club SUPGENEVE est le seul à proposer des cours privés ou des stages d’initiation, en plus de la location.

Ouverture du club pour les locations :

Lundi-vendredi & dimanche : 11h-18h/samedi : 12h-19h

Parfois, lors des belles soirées d’été, certains départs sont accordés à 20h pour un retour à 21h… Magie assurée.

Il est également question d’assurer des locations à partir de 6h du matin

Envie de prendre un verre ou de manger au bord de l’eau ? « Le Reposoir ». Il est conseillé de réserver pour le soir.

tel : +41 (0)22 732 42 65

 

Aujourd’hui, l’image est devenue classique : le Paddle rime avec une silhouette ramant debout sur une planche de surf, de préférence sur une mer d’huile et un fond de soleil couchant… Est-ce tout ? Non, car au-delà de cette image estivale, le Paddle se révèle être un sport complet, méditatif et conseillé par des physiothérapeutes.

Petit tour d’horizon…

Le SUP ou Stand Upp Paddle (à opposer au Paddleboard qui se pratique allongé) serait apparu dans les années 60 à Hawaï et connaît un engouement croissant en Suisse depuis 2008. Or, beaucoup se limitent à voir dans cette activité un simple passe-temps ludique alors qu’il s’agit d’un sport à part entière, et l’un des plus complets qui existent.

En effet, il allie la rame et l’équilibre.

« C’est super facile de ramer debout sur une planche. Tout le monde peut le faire. Mais le mouvement même de ramer, surtout pour nous qui ne venons pas de l’océan, n’est pas inné. Donc, il faut apprendre le mouvement de la rame » nous explique Gaël Vuillemin, responsable du club SUPGENEVE et instructeur lui-même. « Personne n’est obligé de prendre des cours mais si on envisage le Paddle comme une activité sportive, il est important de prendre au moins 1 heure, juste pour acquérir les bases : la posture du pied, le mouvement, etc… »

Avancer à l’aide d’une rame nécessite une harmonie de tout le corps. Il s’agit donc de travailler la symétrie et d’apprendre à se recentrer…

Et c’est notamment la nécessité de se recentrer qui expliquerait le succès du SUP dont la pratique se rapprocherait de celle du yoga. « Une fois que vous avez passé une heure sur l’eau, il se passe quelque chose qui s’appelle le recentrage sur soi… car si on n’est pas recentré, on tombe. Il est donc nécessaire de faire le vide et de se recentrer » nous explique Gaël. De plus, comme le yoga, le SUP s’effectue dans un environnement calme, serein, loin des bruits de la ville, avec des mouvements mesurés…

« En 2010, quand j’ai eu mes premières planches, des gens de l’OMC sont venus un matin, avant le boulot. L’un d’eux m’a ensuite rappelé et m’a demandé : je suis zen, qu’est-ce qu’il s’est passé ? »

D’ailleurs, il note que de plus en plus d’adeptes viennent faire du SUP le matin, quand l’eau est calme, juste avant de reprendre le travail…

L’autre point fort du Paddle ? Gaël l’a lui-même expérimenté. En 2009, suite à une opération du genou qui l’empêche de pratiquer ses sports nautiques habituels, il lit des articles sur le SUP et décide de se lancer. Il en fait alors tout l’été et à la rentrée, son physiothérapeute s’étonne des progrès réalisés… Depuis, de nombreux spécialistes lui envoient des patients afin que la pratique du Paddle participe à la rééducation, que ce soit du genou, de la cheville ou de l’épaule. Car ce sport permet de travailler tous les muscles du corps de manière symétrique.

« De toute façon, j’ai vu des gens se transformer avec le Paddle » nous explique plus globalement Gaël. La stature, la posture, le maintien du corps, l’assurance, la confiance en soi… Les bienfaits sont multiples.

En revanche, attention : le SUP ne s’improvise pas et Gaël met en garde ceux qui seraient tentés d’organiser des séances de Paddle Fitness ou de Paddle Yoga sans avoir suivi au préalable une formation d’instructeur. Car le lac Léman est un lac imprévisible avec ses règles et ses dangers, ce qui fait le bonheur des régatiers mais entraîne aussi des décès chaque année.

En conclusion, ce sport s’adresse à tous les âges et toutes les constitutions physiques. Des familles au complet viennent parfois suivre un stage ensemble ! De plus, il est gratifiant tant la progression est sans limites…

SUP Genève

Plage du Reposoir

Route de Lausanne, 222

1292 Chambésy

www.supgeneve.ch

www.superkid.ch