du 6 avril 2017 au 30 septembre 2018

Aujourd’hui sur les bords du Léman, l’engouement pour la baignade est extraordinaire. Quelques rayons de soleil suffisent pour que le lac soit pris d’assaut. Nombreux sont même les baigneurs qui y nagent été comme hiver. Mais le Léman n’a pas toujours été aussi prisé. Effrayés ou dégoûtés, bien des baigneurs ont été voir ailleurs : dans les rivières, les fontaines, les thermes durant la période romaine, les étuves au Moyen Âge, les lavoirs publics, les piscines depuis la fin des années 1950 ou encore dans les salles de bain avec l’arrivée de l’eau courante dans les foyers.

L’exposition présente la baignade dans le Léman en six thématiques :

 Les baigneurs ont leur raison: L’exposition retrace d’abord les raisons qui poussent et ont poussé les baigneurs à se jeter dans le Léman : la sécurité depuis la première école de natation à Genève en 1790, l’hygiène, la santé étroitement liée à la riche histoire du thermalisme dans la région, le sport, les mondanités comme chez les aristocrates en villégiature à Amphion au XVIIIe siècle ou les participants à la coupe de Noël à Genève aujourd’hui, ou tout simplement le plaisir de la baignade.

 Baignades interdites: Cette chronique balnéaire bifurque ensuite du côté des baigneurs rebutés par le lac, en mettant en relief leurs peurs (faune, monstres, phobies ou risques réels), leurs dégoûts (pollution, déchets, déjections), leurs difficultés à accéder à l’eau à cause des barrières naturelles (roselières par exemple) ou artificielles (privatisation des rives et urbanisation du domaine public), et leurs ennuis avec les apôtres de la pudeur.

 Aubade: L’exposition consacre une salle entière, transformée en cinéma de poche, au court métrage d’animation Aubade. Réalisé en 2014 par Mauro Carraro et primé dans de nombreux festivals, ce film met en scène le concert donné par le contrebassiste Mich Gerber aux Bains des Pâquis en juillet 2011. Le musicien interprétera deux compositions lors du vernissage de l’exposition le jeudi 6 avril à 18h30.

Mauro Carraro, extrait du court-métrage d’animation Aubade, 2014, Nadasdy Film

 La baignade, argument touristique: Affiches, dépliants et cartes postales montrent que la baignade dans le Léman est devenue un argument touristique de poids dès les années 1920.

 Quelques lieux de baignade sur les bords du Léman: Cette partie de l’exposition présente vingt-deux lieux de baignade autour du Léman : des incontournables aux disparus, comme les Bains Lullin attestés à Genève dès 1710, en passant par le projet en cours de plage publique aux Eaux- Vives.

Félix Vallotton, Plage de Bellerive à Ouchy, 1898, collection du Musée d’art et d’histoire de Genève, inv. n° 1971-0006 

 Là où vont les baigneurs qui fuient le lac: Lorsque le lac effraie ou dégoûte, les baigneurs se rabattent sur d’autres lieux : rivières, fontaines, thermes, étuves, bains froids, lavoirs publics, piscines et salles de bain.

Plouf ! Une histoire de la baignade dans le Léman 

Auteur : Lionel Gauthier

Editions Glénat  

125 pages

20€/23chf

Ce livre raconte l’histoire riche et bigarrée de la baignade dans le Léman. On y parle d’architecture, de qualité de l’eau, de mode et d’hygiène… On y croise des sportifs, des curistes, des touristes et des lavandières, mais aussi Voltaire, Hergé, Courbet, Louis XVIII, et Brigitte Bardot… On s’y lance dans un grand tour du lac au fil des siècles, avec escale à Vevey, Lausanne, Genève, Montreux, sans oublier Thonon et Évian… les-Bains.

Musée du Léman

Quai Louis-Bonnard 8

1260 Nyon

+ 41 (0) 22 316 42 50

www.museeduleman.ch

www.nyon.ch

Plein tarif : 8 chf .- Tarif réduit :  6 chf

Enfants jusqu’à 16 ans : gratuit

Entrée gratuite chaque premier dimanche du mois ainsi que les 1, 2 et 3 janvier 2018