Print Friendly, PDF & Email

C’est une comédie 100% Suisse avec le comédien genevois Jean-Luc Bideau …

1971 : c’est l’année des votations sur le droit de vote des femmes et la limitation de la main d’œuvre étrangère suite à l’initiative dite Schwarzenbach. Mais à Monchoux en Valais, tout le village n’a qu’une idée en tête : qui serait le meilleur pour directeur de fanfare afin qu’elle puisse être sélectionnée pour la fête fédérale.

C’est Aloys le vigneron qui en est à la tête depuis 12 ans, mais voici que son poste est menacé par l’arrivée de Pierre, son ami d’enfance et ancien rival dans le cœur de Marie-Thérèse son épouse. Car celui-ci décide de créer une fanfare concurrente…

Tambour battant nous replonge dans la vie des villages suisses à une époque où les fanfares des villages du Valais existaient comme soutien à un parti politique. Il n’était donc pas rare qu’un village en ait deux, une démocrate et une libérale… et appartenir à l’une ou l’autre était comparable à un acte politique.

Si l’histoire peine à démarrer, le tempo s’accélère ensuite au rythme des coups fourrés, des clichés bien assumés et des scènes burlesques. On peut regretter que le film n’ait pas été plus travaillé mais comme son unique prétention est de nous plonger dans une époque révolue et de nous faire passer un bon moment en famille, il remplit totalement ses objectifs.

«Tambour Battant » de François-Christophe Marzal

Avec Pierre Mifsud, Pascal Demolon, Sabine Timoteo, Jean-Luc Bideau

Date de sortie en Suisse romande : 12 juin 2019

Othmar Ammann