Print Friendly, PDF & Email

Virginie Hours – Juin 2019

Basé sur l’autobiographie « No way home » du danseur étoile cubain Carlos Acosta, voici un très beau film qui allie avec dextérité danse et fiction et nous offre deux heures de pur plaisir.

La compagnie de ballet du danseur étoile cubain Carlos Acosta (qui joue son propre rôle) répète la nouvelle création du maître.

Celui-ci a décidé de raconter son histoire en s’inspirant de ses souvenirs et du cahier rouge dans lequel son père compilait les articles de journaux le concernant. Et nous voici transportés à la rencontre d’un petit garçon cubain que son père obligeait à suivre des cours de danse classique à l’Ecole Nationale de Ballet…

Et c’est la très belle découverte d’un film qui ne se contente pas de nous raconter une histoire parfois difficile mais intercale avec naturel des numéros complets de ballet entre deux scènes. La réalisatrice Icíar Bollaín utilise ainsi la force de la danse pour faire passer les sentiments et les émotions mélangés de Carlos Acosta. Le père, joué par l’acteur cubain Santiago Alfonso, est également parfait, entre retenue et colère.

C’est aussi une belle peinture de la ville de La Havane et de l’histoire de Cuba, marquées par la misère, la musique, l’amour et la tragédie.

«Yuli » d’ Icíar Bollaín

Avec Carlos Acosta, et Kevyin Martínez, Edilson Manuel Olvera

Date de sortie en Suisse alémanique : 14 mars 2019

Date de sortie en Suisse romande : 5 juin 2019

Date de sortie en France : 17 juillet 2019