Print Friendly, PDF & Email

Virginie Hours – Juin 2019

C’est à travers ses chansons que le musicien britannique Elton John fait partie de notre patrimoine personnel, laissant sa véritable nature dans l’ombre ou cachée derrière ses lunettes excentriques. Voilà pourquoi ce biopic « Rocketman », présenté au festival de Cannes hors compétition, est intéressant.

Le film produit par Elton John lui-même, revient sur ses débuts de star, son environnement familial, la genèse de sa carrière, son succès et ses excès jusqu’au trop plein et son entrée en cure de désintoxication…

Très bien interprété par un Taron Egerton qui joue un Elton John plus vrai que nature, le film est ponctué des grands tubes qui nous ont fait danser ou rêver mais dont les paroles se révèlent souvent tristes ou acerbes, et oscille entre drame et comédie musicale. Car c’est la solitude de l’homme et son envie d’être aimé qui sous-tendent tout le film.

Mais l’histoire d’Elton John pourrait ressembler à celle de trop nombreuses pop stars s’il n’y avait la figure de l’ami et parolier de toujours, Bernie Taupin. Celui-ci, avec qui Elton John ne se serait « jamais disputé », pose un regard humain et désintéressé sur le musicien colérique et malheureux.

Ainsi, ce film nous rend proche et sympathique ce véritable génie de la musique. Nous sommes heureux de chanter avec lui « I’m still standing » à la fin du film, symbole de sa renaissance.

« Rocketman » de Dexter Fletcher

Avec Taron Egerton et Jamie Bell.

Date de sortie en Suisse romande : 29 mai 2019

Date de sortie en Suisse alémanique : 30 mai 2019

Date de sortie en France : 29 mai 2019

Othmar Ammann