Print Friendly, PDF & Email

Virginie Hours – Novembre 2019

« Le regard de Charles », c‘est celui de Charles Aznavour qui, derrière une caméra offerte par Edith Piaf, pose un regard curieux et inquisiteur sur le monde, son monde…

En 1948, la chanteuse Edith Pïaf offre à Charles Aznavour, jeune chanteur prometteur, une caméra. C’est le début d’une passion : « je voyage mais ne filme que mon périmètre » déclare-t-il, c’est à dire ce qui le fascine à commencer par les gens qu’ils croise lors de ses différents voyages. Mais curieusement, il ne regardera plus ces pellicules jusqu’en 2018. Et ce n’est que quelques mois avant sa mort qu’il décide, avec Marc di Domenico, d’en faire « quelque chose »… Et ce sera le documentaire « Le regard de Charles ».

Sous nos yeux, nous voyons dérouler une époque, celle des années 50-60 avec notamment un New-York méconnu, les débuts du jeune chanteur et plusieurs célébrités (mais pas trop)… Et puis peu à peu, il partage des recoins de son jardin secret avec ses souvenirs, ses drames cachés et ses liens avec l’Arménie, pays d’origine de ses parents. « Je pars chercher ce chez moi » avoue-t-il. Soutenu par quelques chansons et la voix de Romain Duris, ce documentaire est plus le portrait d’un homme en quête de ses racines et d’un équilibre intérieur que d’un artiste en quête de gloire. Et c’est ce qui rend attachant ce film, qu’on soit fan de Charles Aznavour ou non.

On peut juste regretter que le documentaire se termine avant son installation en Suisse.  Mais visiblement sa visite à Erevan, la capitale de l’Arménie, semble marquer la fin d’une période et le début d’une autre, peut-être moins fondatrice.

Charles Aznavour et la Suisse…

« Home swiss home » aimait-il à dire. Il s’y installa pour la première fois en 1972, sans doute attiré d’abord par un système fiscal avantageux… Mais il y vécut finalement presque trente ans, d’abord à Icogne près de Crans-sur-Sierre, (canton du Valais), puis à Corsier, Cologny, Vandoeuvres et Thonex (canton de Genève) et enfin Saint Sulpice (canton de Vaud). Par ailleurs en 2009, il devint l’ambassadeur d’Arménie en Suisse et représenta également le pays aux Nations-Unies à Genève.

« Le regard de Charles » de Charles Aznavour, réalisé par Marc di Domenico.

Date de sortie en France : 2 octobre 2019

Date de sortie en Suisse alémanique : 27 novembre 2019

Othmar Ammann