Marie-Christine Billa et Virginie Hours – février 2021

©freizeit.ch

Que ce soit en France ou en Suisse, les enfants qui habitaient les montagnes devaient faire preuve d’ingéniosité pour arriver à l’heure à l’école en hiver… En Suisse, ils ont inventé le skibock, en France le paret de Manigod.

Aujourd’hui, ces deux engins ne sont pas réservés uniquement aux enfants ! Ils nous offrent de belles sensations de glisse à condition de respecter certaines règles.

Le skibock (d’Adelboden)

Entre 1920 et 1930, une famille du Stiegelschwand à Adelboden (canton de Berne) fabrique un nouvel engin de glisse : ils vissent à angle droit un morceau de bois sur des douelles (des skis en bois sans carres fabriqués à partir de vieux tonneaux), puis y fixent une planche à l’horizontale. Les enfants l’adoptent rapidement… et il devient emblématique de l’Adelboden.

Objet de culte pour le sport d’hiver à Adelboden, il a même un championnat du monde depuis 2006 qui a lieu à TschentenAlp.

.

Le paret (de Manigod) 

Au XIXe siècle, les écoliers de Manigod utilisent déjà le paret pour descendre jusqu’à l’école sur les routes enneigées. Et Marie-Christine se souvient très bien des récits de sa belle-mère… Le paret est une petite luge en bois, à un seul patin ferré, équipée d’une planchette inclinée permettant de s’assoir avec un pied de chaque côté, un manche vertical permettant de diriger le tout.

Uniquement fabriqué dans les Aravis, il est emblématique du village de Manigod qui organise tous les ans un championnat de paret qui rassemble près de 300 personnes.

Les conseils

Le principe d’utilisation est le même pour les deux luges : vous pilotez assis en déplaçant le poids de votre corps, les pieds aidant à maintenir l’équilibre. Peut-être le paret donne-t-il un plus grand sentiment de stabilité avec le manche vertical qui rassure. Quant au skibock, cet engin rappelle un peu le monocycle, mais il est plus facile à maîtriser.

 

Les impressions de Marie-Christine, une fidèle de Manigod

Contrairement aux luges classiques, le paret donne une sensation proche de celle du ski. Droit dans la pente, levez les pieds et laissez glisser. Pour tourner, penchez vous, le bras effleurant la neige et freinez des deux pieds“.

 

L’équipement approprié pour faire de la luge * :

  • Portez un anorak, des pantalons de ski ainsi que des gants chauds et imperméables.
  • Privilégiez des chaussures montantes avec des semelles munies de crampons pour vous aider à freiner. Sur des pistes verglacées ou raides, des chaussures solides ne suffisent pas toujours.
  • N’oubliez pas votre casque de sport de neige afin d’éviter les blessures cérébro-crâniennes
  • Prenez vos lunettes de ski
  • Veillez au bon état de votre luge au début de chaque saison.

*conseils du Bureau de Prévention des Accidents de Berne

Les règles de conduite à respecter

Les plus belles pistes de luge en France et en Suisse.

Liste non exhaustive ; auparavant, renseignez-vous pour savoir si elles sont ouvertes (neige insuffisante, Covid).

Côté Suisse :

  • Fideris (canton des Grisons)

La piste du village Fideris est longue de 12 km. Rejoignez en bus les deux refuges de montagne Arflina et Heuberg qui marquent le point de départ pour la piste de luge. Vous pouvez tout simplement louer les luges au point de départ.

  • Saas (canton du Valais)

La piste de luge de 11 km sépare le Kreuzboden du plancher de Saas. Partez de la station de montagne Kreuzboden. La descente dure environ une demi-heure et est adapté à toute la famille.

  • Adelboden (canton de Berne)

La Mecque de la luge sous toutes ses formes. Rejoignez les alpages Tschenten et choisissez la piste qui vous convient en fonction de sa longueur. Le snowtube sur l’alpage d’Engstligen est particulièrement apprécié.

  • Marchairuz (canton de Vaud)

La piste de luge du Col du Marchairuz, au cœur du Parc Jura vaudois, est la plus longue piste de luge de la Vallée de Joux. Le départ est facilement accessible en voiture ou à pied depuis le bas de la piste de luge. La piste de luge rejoint le départ des pistes de ski de fond du Centre Nordique Vallée de Joux.

  • Les Diablerets, (canton de Vaud)

Chaque année, la station aménage une piste de 7,2 km qui se trouve en haut du télécabine. Elle est parfaitement sécurisée et complètement séparée des pistes de ski pour éviter les croisements.

Côté France :

  • Col de la faucille, Mijoux (Ain)

Cette piste se trouve sur le site du col de la Faucille à 1323m, à côté de la luge sur rail pour une longueur modeste de 50m. Vous apportez vos luges ou les louez sur place dans les deux magasins de sports.

  • Cosmojet, Val Thorens (Savoie) :

Après quelques minutes de montée par le funitel de Péclet, la piste commence au pied du magnifique glacier de Péclet à 3 000m d’altitude. Elle est longue de 6 km et dure 45 minutes… Le début se trouve en amont de la gare de départ du télésiège des Cascades.

  • Crest-Voland / Cohennoz (Savoie)

La piste se nomme « Crestvoluge »… Elle est longue de 2km et 400 m de dénivelé avec un départ face au Mont-Blanc à plus de 1600 m d’altitude.

  • Laluge, Megève (Haute-Savoie)

Une piste de 3 km est prévue, du sommet du Mont d’Arbois au pied du téléphérique de la Princesse.

  • Manigod Luge (Haute-Savoie)

Du côté du Col de la Croix Fry et du Col de Merdassier, vous trouverez une piste de 5 km qui descend du Col de la Croix-Fry jusqu’au village de La Clusaz. Au bout d’une heure, vous arriverez au niveau de la patinoire.