Print Friendly, PDF & Email

Sonia Jebsen – juin 2019

Le CdAC, quézaco ? Trois majuscules à traduire par Club d’Art Contemporain. Cet espace d’exposition, créé par Agnieszka Pieta, a trouvé sa place dans les anciens garages, rue des Côtes de Montbenon, au Quartier du Flon, en septembre 2017.  Connu dans le passé pour sa vie nocturne, le Flon a été rénové et s’est enrichi d’une vie culturelle et artistique variée et de qualité : The place to be, comme le confirme la galeriste, qui a accepté une interview “au pied levé” et in situ.

SJ : Pourquoi cette dénomination CdAC ?  Etes-vous seule aux commandes ?

Agnieszka Pieta : Club et non centre, car ce n’est pas une institution et je désirais créer un espace tout public. A l’origine, c’est un projet solo, mais j’ai rapidement engagé une assistante responsable administration, finances, et réseaux sociaux. Et surtout, le coeur, le moteur de cette structure, ce sont les collaborations avec les artistes rencontrés il y a huit ans environ dans le cadre d’expositions collectives itinérantes dont j’étais l’initiatrice.

SJ : Quel a été votre parcours jusqu’à la création de cet espace ?

Agnieszka Pieta : Je suis tombée dans le monde de l’art dès le plus jeune âge. J’ai commencé par le dessin, pour lequel j’ai suivi des cours et plus tard une école de design graphique, en France. Donc j’ai abordé la partie plus technique de l’art, tout en préservant mon travail créatif en parallèle. A mon arrivée en Suisse, j’ai recommencé à zéro en créant un nouveau réseau artistique, j’ai été à l’initiative d’expositions collectives, notamment dans le Valais.

Et finalement, il est devenu évident que promouvoir le travail d’autres artistes était plus gratifiant, j’y mettais plus d’enthousiasme, plus d’engagement que pour moi-même. Il y a une dizaine d’années, j’ai découvert Lausanne et l’espace des Télégraphes. Lorsque les garages au Flon ont été rénovés, j’ai présenté un dossier et grand bonheur! j’ai été sélectionnée.

SJ : Le CdAC ne présente que des artistes suisses. L’exposition actuelle, « Goûter d’Art » le prouve une fois de plus, quelle en est la recette ?

Agnieszka Pieta : Tout à fait. Nous représentons à ce jour une trentaine d’artistes, tous suisses, que nous exposons régulièrement. L’accrochage du moment met en lumière le travail de Nicolas Bamert, Hadrien Dussoix, Naomi Middleman, Manuel Müller, Michel Pellaton, Carmen Perrin et Gilles Poret. Pour certains il s’agit d’une collaboration de longue date, pour d’autres une découverte au travers des réseaux sociaux ou expos. « Goûter d’art » est un concept d’exposition collective et conviviale sur la thématique des jeux en tous genres, jeux d’argent, de société, d’amour… à cet effet nous avons sélectionné des oeuvres de petite taille et de petit prix, “tels des amuses bouches artistiques”, certaines piochées dans des oeuvres existantes, d’autres créées exprès pour cet accrochage. Couleurs, matières, formes, messages, et fun, tout y est…

SJ : Rue des Côtes de Montbenon, il y a le CdAC, mais aussi d’autres galeries, ateliers d’artistes et artisans. Comment vivez-vous cette cohabitation ?

Agnieszka Pieta : Sans l’ombre d’un doute, elle nous est très bénéfique. Pour preuve, deux fois par an, nous organisons des vernissages collectifs. L’un fin mars, l’autre fin novembre. Pour cela, nous nous réunissons plusieurs mois à l’avance pour caler nos agendas, 2021 est déjà sur le calendrier! Ce n’est pas tout, le Quartier du Flon a mis sur pied la “Ligne bleue” avec des animations et performances artistiques, musicales, dansantes, le premier jeudi de juin et de septembre. Dans une ambiance festive, ces manifestations drainent un public éclectique, de curieux, qui n’hésitent pas à entrer voir notre espace. Etre au Flon est un atout majeur pour notre activité.

Club d’Art Contemporain

Les Garages 7

Côtes-de-Montbenon, 3

1003, Lausanne, Suisse

tel : +41 (0) 78 767 19 76

mail : info@cdac.ch