Marie-Christine Billa – Octobre 2020

Comment ne pas rester admiratifs devant ces assemblages de filins, ponts et marches, façonnés par l’homme le long de ces paroies abruptes.

Le Valais regorge de merveilles dues aux hommes confrontés à la nature et qui pour s’y adapter durent flirter avec l’impossible.

Suivez-nous dans  notre escapade en Vallée du Trient dans les Gorges du Dailley.

Admirer

Marie-Christine connait tous les sentiers de la région. Son carnet vous propose des balades non loin de la ville pour vous mettre au vert quelques heures, ou des chemins plus montagnards.

Depuis Salvan, rejoindre le hameau Des Granges. A partir du parking situé à l’entrée,  suivez les panneaux Gorges du Dailley. Traversez le village et  empruntez le sentier didactique vers l’hôtel Balance.

Il vous mène à la Cabane des Amis du Dailley. La forêt se pare de jolies couleurs et nous offre des fenêtres avec vue plongeante sur la vallée ou les montagnes.

Juste après la cabane, nous voici au pied de la cascade et du premier pont. Seules la roche et l’eau nous attendent. La forêt s’efface. Jusqu’ici tout semble facile, mais c’est là que ça se corse. Le fracas de l’eau nous donne le ton.

Une variante consiste à faire les marmites glaciaires avant de rejoindre la cascade, ce qui rallonge un peu la balade.

Vous pouvez vous arrêter à la fromagerie des Granges pour y faire quelques achats de fromages et/ou charcuterie

Découvrir

Pour les personnes sujettes au vertige et les jeunes enfants, cette partie est difficile. Mais pour celles et ceux qui auront le courage d’affronter leur peur, la récompense sera au rendez-vous. Attention aux genoux, c’est parti pour 1000 marches dont 601 construites.

Fini les douces effluves de pin et la chaude odeur d’humus. Dès le 1er pont le ton est donné. La fraicheur nous accueille telles ces gouttelettes projetées sur nous.

Les passages d’une paroi à l’autre le long de marches quelquefois plus hautes que d’ordinaire demandent un certain effort. L’ascension continue jusqu’à un promontoire où un banc permet de s’arrêter et d’admirer. Après le pont du milieu ce sera une courte incursion en forêt pour un changement de flanc.

Petit répit de courte durée avant d’attaquer une descente et un passage plus étroit. La barrière qui nous suit depuis le début est toujours là pour rassurer. On débouche sur une nouvelle cascade plongeant avec force et levant la tête, nous découvrons la dernière partie de notre ascension.

A l’arrivée nous retrouvons la forêt et un sentier nous menant à une table au bord de la Salante avec vue sur le Vallon du Van. Tout parait si calme et bucolique. Qui croirait que c’est la même rivière qui a creusé ces gorges?

Se restaurer

La table de piquenique nous permet de déguster les produits achetés à la fromagerie. Mais vous pouvez aussi les découvrir à l’auberge du Vallon du Van.

Auberge du Vallon du Van

En cette saison (octobre), dégustation de la brisolée, n’oubliez pas de réserver.

Balade de 1h30 pour la montée.

Le retour peut s’effectuer de la même manière mais il est encore plus impressionnant à la descente.

sinon retour en bus.

ou par le col de la Matze qui vous ramènera au parking mais prendra une bonne heure

sonia Jebsen pour Bythelake
Marie-Christine Billa pour Bythelake