Sophie Bernaert – Juin 2020

C’était le 15 mai dernier, un jour à peine après la réouverture de ce restaurant et malgré les circonstances, que l’on aurait peut-être pu penser désavantageuses, l’expérience fut juste radieuse !

Sophie Bernaert nous confie ses coups de coeur avec enthousiasme. Amoureuse des bons produits et des bonnes tables, elle ne prend la plume que lorsqu’elle est conquise, que ce soit pour une adresse étoilée  ou un bistrot qui mérite d’être découvert. Gourmet ou gourmand, vous pouvez la suivre sans hésiter!

L’accueil tout d’abord, et l’accompagnement tout au long du diner d’un personnel, jeune, dynamique, très au fait de la cuisine, enthousiaste et très à l’aise en anglais ou en français, option souvent absente des adresses alémaniques… Puis le cadre, très grande salle agréable (parfait donc pour le respect des consignes de distance entre les tables) au bord du Rhin, prolongée aux beaux jours par une magnifique terrasse à fleur d’eau, l’ensemble offrant une des plus belles vues sur la vieille ville médiévale et sa cathédrale. Voilà, le décor est planté et nous pouvons maintenant passer aux choses « plus sérieuses ». Est-ce pour répondre à une autre demande, mais clairement, on s’éloigne ici des des diktats à mon goût souvent trop classiques des offres culinaires autour du lac Léman.

La cuisine du jeune chef lucernois Pascal Steffen, tout juste récompensée d’une étoile au guide Michelin, est pétillante, précise, légère et extrêmement généreuse. Même si nos amis poissons, viandes et crustacés sont présents et traités avec la plus grande délicatesse, le végétal est ici magnifié ! Pour se « mettre en bouche », on commence avec la fraicheur et la mâche d’un petit taco d’herbes aromatiques, judicieusement contrebalancée par la douceur chaude et l’onctuosité d’une crème de légumes…nous sommes déjà aux portes du potager ! Suit, une composition « ardente » d’une multitude de légumes crus et cuits assaisonnés d’un jus de tomates jaunes en guise de vinaigrette…nous y sommes ! Que dire encore du peps d’une émulsion de concombre fumé pour accompagner des crevettes crues « à la perfection », yaourt et graines de moutarde. Au fil des 5 menus « carte blanche » déclinés de 5 à 9 services, du salé jusqu’au sucré, ce n’est que du bonheur !

Même si la jolie ville de Bäle n’est pas si loin, pour apprécier au mieux un diner chez Roots, une petite halte d’une nuit s’impose. L’hôtel Nomad au design chic et épuré est une excellente option. L’exposition Edward Hopper à la Fondation Beyeler, prolongée jusqu’au 26 Juillet, est une raison supplémentaire pour aller goûter à la cuisine de Pascal Steffen, mais n’oubliez surtout pas de réserver votre table plusieurs jours à l’avance, car les créations de Roots ne cessent de séduire les Bâlois !

Roots

Mülhauserstrasse 17

4056 Bâle, Suisse

tel : +41 61 322 10 56

roots-base.ch

>