Sophie Bernaert – septembre 2020

«Zaï zaï zaï zaï »… ça vous dit quelque chose ?

Souvenez-vous du tube de Joe Dassin « Siffler sur la colline ». Le petit refrain entrainant  a inspiré Yassine Ouldammar qui s’en est servi pour baptiser son « bistrot populaire». 

Je ne sais pas vous, mais la sonorité de ce refrain évoque de suite chez moi la douceur et le parfum des épices du Maghreb. Et pourtant, c’est encore bien plus que ça que Yassine, suisse genevois d’origine marocaine et son chef Kevin Cros, français d’origine péruvienne offrent à nos papilles.

Yassine a cherché avant tout à s’affranchir de l’étiquette « cuisine marocaine » pour proposer plus largement une cuisine méditerranéenne où les légumes de saison, traités avec les plus grands honneurs, sont « gourmands, goûtus et festifs » ! « Ce n’est pas tant  ce que l’on fait mais comment on le fait. On se fiche de faire de la cuisine marocaine, libanaise, italienne… le plus important c’est de faire de la bonne cuisine et de chercher les bonnes idées là où elles sont, sans codes ». Ultra regardant sur l’origine des produits, Yassine porte aussi le concept « fait-maison » très loin. Fabrication d’un délicieux pain maison élaboré à base d’un mélange de farine et de semoule, délicatement coloré et relevé de curcuma, réalisation maison de cola, tonic, gin ou encore limoncello…une volonté farouche de ne pas « standardiser le goût », jusqu’au bout.

Les plats

Sophie Bernaert nous confie ses coups de coeur avec enthousiasme. Amoureuse des bons produits et des bonnes tables, elle ne prend la plume que lorsqu’elle est conquise, que ce soit pour une adresse étoilée  ou un bistrot qui mérite d’être découvert. Gourmet ou gourmand, vous pouvez la suivre sans hésiter!

Tout ça c’est bien, mais alors, que mange t’on chez Zaï Zaï ??

Un ceviche de cabillaud taillé en gros morceaux pour plus de mâche en bouche. Parfaitement mi-cuit dans une marinade citron vert et herbes fraiches, cerclé d’un ruban d’aubergine confite et accompagné d’une semoule « mouillée » comme il faut… un délice de création culinaire d’influences péruviennes et orientales… inédit !

La lasagne du soleil, courgettes, mozzarella, parmeggiano regiano est ultra légère et relevée du « peps » et du croquant de pickles d’oignons rouges… riche idée !

Les keftas de boeuf grillées sont juteuses de toutes les saveurs des épices et le couscous, végétarien ou pas, est servi dans la plus pure tradition, en une seule assiette, bouillon et piment maison à coté.

Ambiance

Mais Yassine est aussi un esthète et ça se sent.

Formé au conservatoire d’art dramatique à Paris avant de finalement se plonger dans le monde de la restauration qui l’amènera jusqu’à Bali, il a gardé une âme d’artiste et a su donner à son bistrot une vraie identité, c’est certain.

Là aussi, tout en étant dans l’air du temps, on est loin des diktats et standards actuels de déco. Un jeu de carreaux de faïences décline au mur l’association très réussie des couleurs turquoise, bleu profond, jaune et d’un orange qui nous met en appétit. Les petites tables bistrot aux plateaux en marbre jouent les élégantes et quelques tapis orientaux confèrent au lieu une ambiance particulière.

Tout est affaire de goût et d’attention, jusque sur les tables où les mets sont joliment dressés sur de ravissantes assiettes colorées, sans trop en faire, juste assez pour mettre en valeur la fraicheur, la générosité et les parfums de cette cuisine « de coeur ».

Saupoudrez le tout, de prix tout doux et d’une sélection de petits flacons, méditerranéens, locaux, bio triés sur le volet, et vous avez la formule magique…

Aucun doute, niché dans le secret du petit Passage de Saint -Francois, au coeur du « vivant » quartier de la rue de Carouge, Zaï Zaï deviendra vite votre joyeuse cantine !

Zaï-Zaï
Passage de Saint-François, 4, 1205, Genève, Suisse
tel : +41 (0)22 328 09 48