Print Friendly, PDF & Email

Les rives du Léman abritent des trésors d’architecture de tous les styles. Pour s’en rendre compte, rien ne vaut une balade en voiture, un dimanche d’été. Une jolie idée que nous avons mise en pratique le week-end dernier…Direction Corseaux, un charmant village proche de Vevey, niché au bas des coteaux de Lavaux. Quitter l’autoroute A9, sortie 13, direction Chexbres, et là, c’est la plongée sur un panorama impressionnant, le célèbre vignoble en terrasses, inscrit depuis 2017 au patrimoine mondial de l’UNESCO. Descendre par la route de Lavaux, entrer dans Corseaux, longer le lac jusqu’au no. 21, nous y sommes. C’est à cet endroit que l’architecte suisse, Charles-Edouard Jeanneret,dit Le Corbusier, fit l’acquisition d’un petit bout de paradis afin d’y faire construire une maison pour ses parents…Eh oui, quel fils bienveillant et aimant…

Cette “petite maison”, en référence au titre du livre de Le Corbusier (1954), est l’objet de notre visite.

Un petit retour dans le temps s’impose pour vous donner quelques informations sur l’historique de la Villa «Le Lac». Le Corbusier (1887-1965), architecte urbaniste, innovateur avant-gardiste, fut très souvent décrié et critiqué en raison de sa vision du modernisme, par ses confrères et les autorités publiques. Malgré toutes ces oppositions et l’incompréhension de l’époque, Le Corbusier connaîtra le succès dans le monde entier avec des réalisations célèbres telles que : la Villa Savoye (1929), la Cité Radieuse de Marseille (1945-50), la Chapelle Notre Dame du Haut, à Ronchamp (1953-55), le Palais de l’Assemblée à Chandigarh en Inde (1951-61) , de nombreuses villas, la liste est longue…

Le Corbusier vit à Paris depuis 1917 où il a créé son bureau d’architecte en association avec son cousin, l’architecte/designer, Pierre Jeanneret, un duo très complémentaire.

© Patrick Moser_FLC_ADAGP_ProLitteris_2013

© Patrick Moser_FLC_ProLitteris_2018-1

C’est avec le projet de la Villa «Le Lac» qu’il met en avant les idées maîtresses de son programme des célèbres “villas puristes” (1920-1930) : la recherche de l’échelle humaine, la proportion, le plan libre grâce à la structure en béton armé, l’orientation, la fenêtre en longueur, le toit-jardin et la recherche de l’habitat minimum. Une de ses citations comme un motto : “L’architecture actuelle s’occupe de la maison, de la maison ordinaire et courante pour hommes normaux et courants. Elle laisse tomber les palais. Voilà un signe des temps”.

Le Corbusier dessine le projet en tenant compte deux données fondamentales :
la situation géographique (sud) et la fonctionnalité de la “machine à habiter” la rendant pratique et peu coûteuse à l’utilisation pour ses parents. Sur le plan est tracé un rectangle de 16 x 4 m, d’une hauteur de 2,50m, sur un seul niveau.

L’architecte jette son dévolu sur un terrain de 358 m2, situé en bord de lac, propriété d’un vigneron. Le plan lui va comme un gant! La construction gérée par un entrepreneur local respecte le budget minimal alloué et dure deux années. Les parents de Le Corbusier y emménagent en 1924. Jeanneret père n’y vivra que très peu , il décède en 1926. La mère de Le Corbusier, elle, y meurt paisiblement dans sa 100ème année, en 1960! La Villa «Le Lac» restera unique en son genre car le Conseil Municipal d’une commune proche considérera cette construction comme “crime de lèse-nature”!

Qu’advient-il de la Villa par la suite ?
Le frère de Le Corbusier, Albert, y réside de 1939 à 1973. En 1971,elle devient propriété de la Fondation Le Corbusier qui décide de sa restauration en 2012. S’en suivront de longues discussions et réflexions entre les divers partenaires (Fondation, architecte, commission de restauration, experts, monuments historiques) avant de définir d’un commun accord l’époque de référence pour les travaux : l’année 1951. En effet, la maison a subi diverses transformations depuis sa construction. Les travaux débutent par la remise en état des espaces extérieurs, tels que le jardin (plantation, jardin potager).

Les peintures extérieures ont entièrement été restaurées grâce au travail de stratification effectué afin de retrouver les couleurs datant de 1951. Ce long travail de remise en état s’achève en 2016. En ce qui concerne l’intérieur de la Villa, les travaux de rénovation sont prévus à plus ou moins long terme. Sans dévoiler trop d’informations sur le contenu de la visite, nous pouvons mettre en avant l’importance donnée par Le Corbusier à l’architecture intégrée à son environnement, au paysage, comme il le souligne : “L’architecture est le jeu savant, correct et magnifique des volumes sous la lumière.

Un coup d’oeil sur l’ensemble suffit pour s’en rendre compte : Chaque pièce a été pensée fonctionnelle et pratique pour ses habitants ( un couple vieillissant), petite superficie pour un minimum d’entretien et de charge financière.Le Corbusier a dessiné la plupart du mobilier s’y trouvant, comme un secrétaire (chambre des parents), une table, des casiers, le petit salon/ chambre d’amis grâce à un lit banquette, et une porte coulissante (eternit) servant de cloison!

Vous serez également étonnés par le choix savant des couleurs murales (le gris, le rouge, le brun, le turquoise), chacune a sa fonction, sa symbolique, créant une belle harmonie et de la modernité à l’ensemble.Une fenêtre de 11m de long, donnant plein sud, assure la lumière et un panorama toujours changeant sur le lac et les Alpes. Le petit jardin, protégé par des murs, avec une simple ouverture encadrant le lac et les montagnes, une table et deux bancs, qui appellent à la contemplation.

© Patrick Moser_FLC_ADAGP_ProLitteris_2013-1

La plupart d’entre nous trouverons cette “machine à habiter” “basique”! Elle l’est, au XXIe siècle! Mais la Villa «Le Lac» n’en est pas moins truffée d’ingéniosité et de bon sens pour la période de sa construction (1923). En 2010, la petite maison devient un musée (AMS) et elle est gérée par l’Association Villa «Le Lac» Le Corbusier depuis le 1er janvier 2013. Le musée accueille les visiteurs de fin juin à début septembre, trois jours par semaine : vendredi, samedi et dimanche. Des expositions temporaires y sont organisées en lien avec l’architecture et bien entendu son génial créateur, Le Corbusier. Munissez-vous de votre appareil photo, le panorama vaut le coup d’oeil à l’intérieur et à l’extérieur!

Nous tenons à remercier chaleureusement Mr Patrick Moser, historien et muséologue, conservateur de la Villa «Le Lac», pour sa collaboration et les informations précieuses qu’il nous a fournies en vue de cette publication.

Villa «Le Lac» Le Corbusier

Route de Lavaux, 21

1802 Corseaux, Suisse

Ouverture : du 21 juin au 02 septembre 2018

Visites de groupes (12 personnes et plus) toute l’année sur réservation. Contact par formulaire sur le site internet.

Ven-Sam-Dim : 11h – 18h