Virginie Hours – janvier 2020

Aurélie Moncorgé est physiothérapeute pour l’équipe coupe du monde des slalomeurs suisses. Son rôle principal ? Eviter les blessures…

Avec elle, faisons le point sur les mesures à prendre avant de se lancer sur les pistes.

  • Veiller à une petite préparation physique pour :
  1. un renforcement musculaire ciblé
  2. une amélioration de la coordination et du contrôle moteur
  3. une meilleure proprioception (perception de la position des différentes parties du corps)

Un petit “warm up” avant de commencer…

On effectue de petits mouvements de mobilité articulaire : on bouge les chevilles et les genoux avec sa main, on fait des petites rotations des hanches, etc…

Et ensuite, on commence les exercices !

1/ le demi-squat

Objectif : travailler les fessiers, les quadriceps et les ischio-jambiers.

Fréquence : trois séries de quinze

Pieds écartés, le regard à l’horizontal, le dos droit, on fléchit les genoux comme pour s’asseoir et on pousse les fesses en arrière. On inspire pendant la descente et on expire pendant la montée. On fait attention à faire peser le poids du corps sur les talons et à garder les hanches, les genoux et les chevilles bien alignés. Après les trois séries, on effectue quinze petits sauts bipodaux sur place.

2/ le squat latéral 

Objectif : travailler les fessiers, les quadriceps, les adducteurs, les ischio-jambiers

Fréquence : trois séries de quinze

Pieds écartés, on fait un pas de côté, puis on fléchit le genou en poussant les fesses en arrière. Ensuite, on reprend la position de départ et on fait l’exercice de l’autre côté. On inspire pendant la descente et on expire pendant la montée. Après les trois séries, on effectue quinze petits sauts latéraux alternés pied droit, pied gauche.

3/ le pont

Objectif : travailler les fessiers, les dorsaux et les ischio-jambiers

Fréquence : trois séries de quinze

Allongé sur le dos, on place le pied gauche sur le genou droit, puis on soulève le bassin et on l’abaisse. On fait attention à garder le genou, le bassin et le dos alignés. On inspire pendant la descente et on expire pendant la montée. On change ensuite de pied.

4/ la planche 

Objectif : travailler les fessiers, les dorsaux et les abdominaux

Fréquence : 20 secondes, puis on augmente peu à peu le temps

On se met en position de planche avec le coude à l’aplomb des épaules. On veille à ce que la tête, la colonne et le bassin soient alignés. On serre les fesses et on maintient cette position pendant au moins 20 secondes. On augmente peu à peu la durée. Il est ensuite possible de progresser avec des variantes : genoux au sol, sur la pointe des pieds, pieds sur un plan instable (ballon)

5/ les branches de l’étoile

Objectif : travailler la stabilité de la cheville et du genou

Fréquence : tout dépend du nombre de branches de votre étoile

On imagine une étoile dont on occuperait le centre. On pointe ensuite chaque branche de l’étoile avec le bout du pied le plus loin possible et en gardant ses mains sur ses hanches. On veille à ne pas décoller le talon du pied qui est au centre de l’étoile.

Qui est Aurélie ?

Aurélie Moncorgé a suivi ses études à Lyon avant de travailler dans le milieu sportif, d’abord à l’unité Inter d’Hauteville, puis avec l’équipe française de coupe du monde homme de ski, ensuite avec l’équipe des hockeyeurs de Meyrin tout en exerçant à l’hôpital La Tour à Genève, avant d’être appelée par l’équipe suisse de coupe du monde des slalomeurs. Elle est leur physiothérapeute depuis presque deux ans et travaille notamment pour Ramon Zenhäusern, Daniel Yule, Luca Aerni, Sandro Simonet et Tanguy Nef.

« Au sein des disciplines techniques, la blessure la plus redoutée est la rupture des ligaments croisés du genou. Il est donc important de se préparer avant la saison de ski….” nous rappelle-t-elle. Tout le travail de préparation physique en amont et de la physiothérapie va donc viser à ce que les muscles soient assez réactifs en cas de chute, et à augmenter la vigilance des récepteurs, la réactivité musculaire, la force des groupes musculaires pour éviter la blessure.