Print Friendly, PDF & Email
[av_post_meta]

Durée totale de la balade 2h 30 aller-retour. Environ 5km.

Les rails du train Genève-Annemasse ont disparus sous-terre, pour laisser place à un corridor vert réservé à la mobilité douce : piétons et cyclistes se partagent cette voie qui chemine en pleine agglomération de la Gare des Eaux-Vives de Genève à Annemasse.

1/ Gare des Eaux-Vives ➡️Gare de Chêne-Bourg – 35 mn en marchant

Au départ de la Gare des Eaux-Vives la route monte doucement vers le village de Chêne-Bourg. On aperçoit au loin le Salève. La voie est bordée de grands arbres et de quelques belles maisons genevoises typiques rescapées du bétonnage cubique d’architectes pressés. C’est la première partie de la voie verte.

Le mobilier urbain a été choisi avec soin et installé de façon à ce que chacun à son rythme puisse profiter de sa balade (les bancs sont espacés de 50 à 100 mètres). Les alentours végétalisés n’attendent que le printemps pour donner plus de vie à ce parcours, en réalité recréer l’espace faune et flore que constituait la voie ferrée.

Les deux pistes sont bien matérialisée : une pour les cyclistes, trottinettes… (en goudron) et l’autre pour les piétons (en gravillon). Elles sont suffisamment larges pour que tous puissent se côtoyer ; les familles avec poussettes et enfants, les joggers concentrés sur leur rythme,  mais aussi les cyclistes. Pour les sportifs, une fontaine se trouve à mi-chemin de ce tronçon.

Un peu avant le pont qui mène à Chêne-Bourg un escalier descend sur votre droite. Il vous permet de découvrir les futures voies du CEVA. (Vous pouvez aussi continuer vers la rivière de la Seymaz depuis cet endroit).

Revenons sur le pont et continuons jusqu’à la future gare de Chêne-Bourg. Encore en chantier, la route semble s’arrêter.

Venir jusqu’ici vous prendra environ 35 mn.

2/ Gare de Chêne-Bourg ➡️ Annemasse – 40 mn en marchant

Contournons la gare (non terminée) par sa gauche sur l’Avenue de Bel-Air et suivons le chemin de la Mousse jusqu’au chemin de la Gravière. Nous retrouvons là le deuxième tronçon de cette voie.

La voie s’oriente vers les Voirons tout en longeant l’immeuble Rolex. Pas de banc jusqu’à la route de Jussy. Une fois celle-ci traversée nous continuons le chemin face au Môle (vous vous souvenez cette montagne en forme de canine). Derrière le chapiteau du cirque un petit parc a été aménagé le long de la voie verte. Bancs, jeux pour enfants, tables, fontaine et même barbecues attendent les beaux jours pour devenir un lieu de retrouvailles. la voie se rétrécit en arrivant vers la frontière : ce petit pont qui enjambe le Foron qui sert de limite entre les deux pays.

Après le pont la voie se rétrécit  et les deux parties (cyclistes-piétons) sont moins délimitées.

Le chemin reste toujours agréable avec des espaces de repos.

Un panier de basket permet de varier les plaisirs. Le street art s’est exprimé sur certains espaces avec bonheur et nous amène petit à petit vers la ville. Nous traversons ainsi Gaillard et Ambilly. La végétation plantée a changée elle aussi. Ici ce sont des graminées qui ont été choisies et qui oscillent en fonction du vent. L’horizon est toujours dégagé et nous permet de balayer le paysage des Voirons au Salève.

Le chemin se termine à Annemasse rue des Négociants.

Cette partie-là prendra environ 40 mn.

Des idées de petites pauses non loin de la voie verte…

Boulangerie Monnard

Avenue de Bel-Air 13,

1225 Chêne-Bourg

+41 (0)22 348 53 49

Sur votre gauche avant de traverser l’avenue de Bel-Air la boulangerie Monnard vous tend les bras pour une petite hâlte. Je vous recommande son pain au maïs et celui à l’épeautre. Pour les becs sucrés la brioche des rois aux pralines (bientôt) et les merveilles (en saison). Boissons chaudes et froides permettent de se désaltérer.

Café du Plateau

Avenue de Bel-Air 16,

1225 Chêne-Bourg

+41 (0)22 349 35 98

Le Café du Plateau dont le propriétaire n’est autre que celui du Café des Voyageurs de la Gare des Eaux-Vives. Le même plaisir retrouvé.