Print Friendly, PDF & Email

Alors que l’Arve vient de passer la frontière à Etrembières, le 1er point de rencontre avec la rivière pour notre balade genevoise est le charmant hameau viticole de Sierne. Rivière impétueuse, l’Arve arrive du Massif du Mont-Blanc pour se jeter dans le Rhône. Ses crues violentes et historiques jalonnent l’histoire de nos régions car en plus de la fonte des neiges, beaucoup de rivières viennent en amont grossir ses flots au printemps. La dernière date de 2015.

Le Pont de Sierne, d’où débute notre balade, a lui aussi son histoire. Un premier pont permettait de rejoindre Chêne-Bourg et Carouge au 18ème siècle sans avoir à passer par Genève afin d’éviter les droits de Douane. Mais s’il reste cher aussi aux coeurs des genevois, c’est surtout grâce à son anéantissement par les Autrichiens en 1814. Sa destruction ainsi que celle du Pont d’Etrembières ont permis de repousser les Français qui cherchaient à reconquérir Genève. Aujourd’hui ses murs recouverts par des fresques murales accueillent l’expression colorée d’artistes urbains

Fresque murale sous le pont de Sierne

Rejoignons le restaurant chinois qui se trouve en contrebas et le centre de rafting très fréquenté en été. Le départ se fait un peu après le pont et le restaurant. Il suffit de suivre les panneaux jaunes. Sur cette première partie, nous restons en hauteur par rapport à l’Arve et nous nous retrouvons en pleine campagne. Les magnifiques couleurs d’automne s’offrent à nous avec le grondement de la rivière en contrebas. Le long du chemin, vous croiserez sans doutes des joggeurs ou des promeneurs de chiens car cette promenade est très prisée par ces derniers. Attention toutefois à ne pas glisser car la pente qui borde le cours d’eau est raide et le sol tapissé de feuilles mortes humides…

On arrive ainsi à l’usine de pompage de Vessy. Ce bâtiment centenaire alimentait autrefois les bassins des communes voisines en eau potable. Il est aujourd’hui la propriété des SIG et utilisé pour exposer aux promeneurs les concepts en faveur de la biodiversité : des ruches ont été installées et des animations sont organisées autour des énergies renouvelables, du potager et du rucher.

Nous longeons ensuite le tennis club avant de rejoindre le Pont de Vessy. Nous traversons après le pont pour rejoindre la rive droite de l’Arve. Nous passons à travers les terrains du « Bout du Monde » et rejoignons Carouge. Nous apercevons le tunnel du CEVA qui enjambe l’Arve après son parcours souterrain du Plateau de Champel. Imaginez ! Autrefois, le plateau recevait en villégiature des curistes qui venaient se baigner dans l’eau de la rivière. Parmi ces curistes, un certain Guy de Maupassant,  venu lui aussi profiter des eaux glaciales et boueuses… En souvenir de cette époque balnéaire, il reste le site de Beau Séjour et la Tour de Champel.

Le lit se divise ici en deux bras pour contourner une petite île (l’île Brocher) au niveau du Pont du Val d’Arve. Nous traversons pour nous retrouver à nouveau sur la rive gauche et continuons jusqu’au Pont de la Frontenette. La promenade devient plus urbaine jusqu’au Pont des Acacias. Nous rejoignons ensuite la passerelle de l’Ecole de Médecine et le centre sportif des Vernets pour terminer à la Jonction… Jonction entre l’Arve et le Rhône bien sûr !

Nous terminons par le dernier pont sur l’Arve : la passerelle du Bois de la Bâtie. Malheureusement, la buvette du sentier des Saules est fermée en cette saison. Ceci permet néanmoins de profiter du lieu vide de monde.

Pour y aller : bus 8 ou 34,  arrêt Pont de Sierne

On peut se garer au P+R Sous-Moulin et rejoindre le hameau de Villette par chemin de la Béraille (sinon quelques places bleues dans Villette). On retrouve les panneaux jaunes après l’Hosteria de Villette.

Variante : partir de Sous-Moulin et faire la promenade jusqu’à l’usine de pompage sur la rive gauche de l’Arve. Traverser la passerelle dans l’usine de pompage et revenir par le chemin qui part à droite le long de la rivière juste après la passerelle. Vous serez alors sur la rive droite. Durée environ 1h 30 aller/retour

La totalité de la promenade prend environ 2h jusqu’à la Jonction. Même temps pour revenir sinon prenez le bus.

Site de l’usine de Vessy…

Un très beau livre pour en savoir plus sur Champel…